Translate

lundi 31 juillet 2017

Naxatras

Naxatras n'est pas le nom d'un somnifère mais celui d'un groupe grec de rock, de pop psychédélique qui tient les sens bien en éveil. Formé en 2012 à Thessalonique, le trio John Delias à la guitare, John Vagenas au chant et à la basse, Kostas Harizanis à la batterie signe un premier album Naxatras en 2015, fulgurant. Un EP nommé Naxatras EP suit en 2016 et l'impressionnant II d'avril 2017 surprend tout le monde.
Les thèmes favoris traités sont le voyage, l'espace, les astres ; Du petit lait pour un groupe psychédélique qu'ils décrivent eux-mêmes comme "Trippy, groovy, heavy stuff straight from the heart of the Universe..." La première fois que j'ai écouté I am the Beyonder, je suis restée accrochée aux branches. Pour un premier galop, c'est époustouflant de qualité. Les compositions sont sculptées, de toute beauté, pas un seul grain de sable vient déranger le mécanisme huilé et harmonieux. A l'écoute des titres dynamiques et musclés des Naxatras, l'effet d'hypnose soit électrique soit planante est garanti. J'aime me régaler de leur univers, groove, pop psyché, rock et surtout, en montant le son. La pilule de Naxatras est bonne à toute heure.



Les six morceaux de II durent entre cinq minutes et 10 minutes, le temps de plonger dans la qualité des instrumentations, ornées de tambourin et de saxophone assurés par Alex Vagenas . Oort Cloud commence l'épopée, juste pour armer les guitares et mettre en branle les amplificateurs. Quand Proxima Centauri arrive, la rythmique qui s'élance modeste et sereine sur la basse et la guitare électrique nous prépare doucement, surement, à une montée en température digne d'une croisade cuisante. Alternant le tempo, Naxatras maitrise son sujet et offre un titre cosmique, taillé dans le brut. Les cordes des guitares et les cymbales font des étincelles sur le tambourin d'Alex, qui mitraille un rythme poignant et agité. Les guitares scintillent de qualité, frôlent l'excellence sur le sensuel et incroyablement efficace Sisters of the Sun : "White gods on highways smiling in my dream, they want to show me everything I need. Up in the night sky, a light is shining bright, sending me floating 'round the galactic line. I wanna dive into your sea. I wanna give you everything".



Ce titre dantesque ouvre la voie à The Great Attractor, grand morceau rock vitaminé où le talent de musicien des trois compères va encore plus loin. La batterie fiévreuse donne le ton et la guitare électrique suit sans souci aussi frénétique et enragée. Le joyau sonore continue avec Garden of the Senses et ses dix minutes de splendeur. L'ambiance est aussi tendue que posée donnant un effet de force élastique, conquérante et endurante. Puis Evening Star avec son saxophone vient combler le repos du guerrier pour boucler l'écoute sur une note jazzy. Naxatras délivre des titres tout en puissance, bombardent des mélodies et des harmonies explosives de charme, de maitrise et d'enthousiasme. Les 3 albums de Naxatras sont à se procurer absolument.
Naxatras