Translate

dimanche 22 septembre 2019

Heula

 
'Heula, la marque normande qui cause des normands'.



C'est quoi un normand? 

Le normand est l'habitant de la Normandie qui parle le normand. Juqu'ichin cha simple. L'normaund l'est aussi. Elle est belle et riche cette langue, celle de nos aieux, de nos ancêtres et décerne une fierté certaine. L'ADN normand est beau aussi. Certains que l'identité régionale dérange prétendent que le normand (la langue) est un mélange de franc, de gaulois, romain, saxon, breton et d'anglais.

C'est tout?


  • A ceux-là, j'ai tendance à répondre : Heula! Ta goule ! j'vais t'catouiller d'un coud’trique sur ta caboche ! Les Normands viennent des vikings, conquérants, solides et puissants en guise d'armoires à glace (pas normande), ils ont une originalité, un caractère (trempé) et du génie (humble). 



Je vous invite à lire Éloge des Normands écrit en 1731 par l’abbé François de Rivière qui rappelle des faits : "Parmi tous les habitants de la terre, je n’en ai presque point trouvé qui méritassent plus de louanges que les Normands" ou l'écrivain du XVII siècle, Gabriel Du Moulin, qui note que le normand a "un esprit subtil et doué de prudence ".



 

Barbey d'Aurevilly en parle galamment dans "Une vieille maîtresse". "Vous verrez que je n'y parlerai pas normand du bout des lèvres, mais hardiment, sans bégaiement, comme un homme qui n'a pas désappris la langue du terroir dans les salons de Paris et qui parle, comme un descendant des pêcheurs, pirates "d'azur à deux barbets adossés et écaillés d'argent". J'ai déjà dit deux mots de ma vieille Normandie. La côte de la Manche est peinte à grands traits dans le second volume de Vellini, et les poissonniers y parlent comme des poissonniers véritables. Est-ce que Shakespeare, s'il avait été normand tout entier au lieu de l'être à moitié, aurait eu peur de notre patois ?..
Vous verrez quelle langue c'est, et quel patois !"




Les supporters du Stade Malherbe de Caen dans le Calvados s'époumonent à chanter le normand lors de matchs :
"Notre identité vient de Scandinavie
La force et le courage formèrent la Normandie
Rien ne pourra nous arrêter avec Thor à nos cotés
Nous sommes Normands, fiers et conquérants"



Il y a deux choses primordiales à savoir au sujet du normand. Premièrement, il aime ses 'pecnots', les respecte beaucoup, parce qu'il sait que les fermiers de ses hautes terres sont cultivés et érudits, véritables vecteurs des moeurs et des traditions. Deuxièmement, il a de l'humour. 

Oil! Le normand, protège son Mont-Saint-Michel, n'aime pas le beurre salé, abuse du trou normand, le nom de sa ville finit par 'ville', a peur de trouver une bombe quand il creuse dans son jardin, toise de loin le breton, dit 'à tantôt!, avoue n'avoir dans sa région que des vaches et des alcooliques, boit l'calva 'cul sec', tue ses chaussures 10 fois dans l'année à cause de la boue mais il aime la pluie et dit 'heula! Ouvre ton pépin!'.


Ce brin d'humour est vivace dans les traits de la marque Heula! Devenue l'emblème de la région, elle est déposée en 2006 par le caennais Jean-François Toudic, d'origine bretonne, devenu normand de coeur et d'âme, qui s'associe à son ami le brillant dessinateur Sylvain Guichard-Bichicchi.

L'aventure Heula prend un envol incroyable, séduisant les normands et franchissant les frontières de la Normandie. Heula se développe à la vitesse du vent. Tandis qu'elle connait un grand succès, le couperet tombe l'an dernier. Jean-François Toudic, 49 ans, meurt en Savoie avec un copain, emportés par une avalanche en mars 2018. Ses proches, ses quatre enfants, l'ensemble des fans de Heula sont choqués. Les orphelins de la fameuse petite crevette rose qui est la signature de l'inventeur dynamique, plein d'un humour décalé et brillant, sont nombreux.

Bichicchi continue Heula pour son ami, pour la famille et toute la sympathique équipe qui y travaille. La richesse du patrimoine normand mérite que cette entreprise et les dessins Heula soient toujours aussi vivants et croustillants. Quand le breton arrive en Normandie, l'accent le fait rire et il ne tarde pas à être inspiré de moquerie, mélangée à un tendre attachement pour la région et ses indigènes. La marque refait le portrait du normand avec tant d'humour et de justesse que le peuple du nord s'y reconnait et avec auto-dérision mêlée à une dose de pragmatisme, consomme Heula avidement.




Aujourd'hui, chaque foyer de Normandie compte soit un bol, un tee-shirt, un magnet sur le frigidaire, une carte postale coincée dans un livre, un porte-clé ou encore une boite de caramels ou de sablés (au beurre). Nos voisins et cousins bretons veulent notre beurre, notre Mont-Saint-Michel et nos sablés ! Dans le fond, nous les aimons bien et leur serons éternellement reconnaissants de nous offrir Heula.
Heula