Translate

dimanche 22 juillet 2018

VedeTT

Autrefois groupe, ayant signé les EP en 2010 et 2012, VedeTT et EP2, le désormais projet en solo VedeTT est diablement bien porté par son fondateur Nerlov Amish. L'auteur-compositeur, interprète d'Angers se produit sur les scènes françaises depuis la sortie de son premier album en 2015, Tuer les gens.
Dark pop, cold-wave pop, sa musique et son univers sont très indie et électroniques tout en restant boisés et mélodieux. Nerlov qui est batteur, bassiste et guitariste écrit des textes mélancoliques bien sentis et pointus qu'il caresse de son grain de voix. Les arrangements électroniques planants sont délicatement enveloppés d'instruments comme la guitare, la basse, le piano ou l'orgue ce qui crée un aspect chaleureux et intimiste. Cette alternance fait que l'écoute de ses chansons passe à une vitesse vertigineuse. La fibre indie, l'instrumentation solide cold et les textes figuratifs pleins de texture se tiennent de manière homogène et hypnotique avec sur les 10 titres, Tuer les gens, l'unique titre chanté en français, mais qui fait la part belle, insolite et émouvante.



Fade Away nous emmène par la pointe du cil dans un univers fantomatique mais aussi vivant et mouvant par l'orchestration des guitares. Loin d'être transparente, la musicalité autant opaque qu'aérienne de Little Plane remplit joliment l'espace et transforme le temps béni à jamais disparu tangible. La chanson évoque le départ, talentueusement construite. Free Chicken, pop, voltigeante, donne envie de danser et de bouger. La rythmique cavale blindée de notes dandinantes dans le clavier et la basse. Le rythme ondule et accélère sur Fried avec son orgue tendu et le chant de Nerlov ondoyant et conquérant. Quand Friday Morning arrive dans les oreilles sous sa ligne de guitare magistrale, l'émotion gagne du terrain et remue les sens. Le style eighties de Long Way Homie est savoureux avec son orgue, sa basse et sa guitare exaltés qui maintiennent tout de même la tension et la pression. C'est idem sur Backing Friends profilé cold wave où les voix en écho sont magnifiquement magnétiques. La pop ressurgit vigoureuse sur I Don't Care avec sa fibre french pop typée Gamine. Puis Tuer les gens suit, intense avec son caractère urgent dans son rythme, son clavier étiré et son texte froid. Le disque se termine sur Tourist, avec ses envolées de voix, guitare et batterie, apaisées et lumineuses qui offrent pour conclure de la distance et du territoire à explorer 'encore et encore', les derniers jolis mots de Tuer les gens avant le titre caché et somptueux, From Earth.

VedeTT et la voix tourbillonnante de Nerlov Amish est entouré à la composition de Simon Garnier, Stw et François L'Haridon, pour peaufiner le dernier EP en date de décembre 2017, Losing all, avec son sublime Eyes, sculpté de cuivres, saxophone, trombone et trompette et le génial It Seems To Be Natural. VedeTT