Translate

dimanche 8 avril 2018

Stuart Kidd - You & I

Je suis totalement fan de Stuart Kidd alias Dr Cosmo's Tape Lab que les amateurs d'indie-pop connaissent très bien, je connais d'autres férus et aficionados de Stuart. Le travail de Kidd est brillant et mémorable. Je vous invite à découvrir son univers riche de chansons toutes sublimes sur mes différents billets :
"Originaire de Glasgow, le ménestrel est professeur de musique dans la vie, maestro pop sur la scène. Multi- instrumentiste, il commence à bruler les planches au sein des BMX Bandits en jouant de la guitare, mandoline, batterie, glockenspiel, percussion, flûte et en chantant aux côtés de Duglas T Stewart qui dit "Stuart Kidd seems to play with more Scottish groups today than possibly any other musician". "Stuart Kidd est à mes yeux un des meilleurs musiciens écossais de l'indie-pop et la compétition est de haut niveau". "...un garçon génial multi-instrumentiste qui assure la batterie pour Euros Childs, crée le groupe The Wellgreen aux côtés de son ami Marco Rea, avec qui il joue également dans le projet solo de Stevie Jackson. Toute la troupe de copains, avec Roy Moller, aussi talentueux les uns que les autres, ont monté le label Barne Society, basé à Glasgow, que je conseille."

KiddPiggledyPop2014
KiddPiggledyPop2015
KiddPiggledyPop2018

Autres projets avec Stuart :
TheWellgreenPiggledyPop
StevieJacksonPiggledyPop
RoyMollerPiggledyPop
EurosChildsPiggledyPop



Le 6 avril 2018 parait le nouvel album You & I orné dix titres, une bande son signée de Stuart Kidd qui accompagne le livre You & I écrit par Michael Stephen Clark. Michael est un auteur, chroniqueur et journaliste musical qui offre sa plume pour des biographies, des sujets variés, s'occupe du programme du Scottish National Jazz Orchestra. Il rédige le site historique des fondateurs de Harley-Davidson d'origine écossaise, fonde la plateforme 1320Radio où il anime son émission de radio qui balaie tous les genres musicaux écossais et offre des articles sur les animaux et leur préservation, autre passion qui l'anime. Il travaille pour le Reader’s Digest, corrige et édite des articles sur la Nature et on lui compte depuis les années 90 nombre de nouvelles, d'histoire où l'auteur aime alerter sur le dysfonctionnement de l'humain dans l'environnement.

Michael est un fin limier de musique rock, pop indépendante et allie ses centres d'intérêt en contactant Stuart Kidd pour ce projet qui me tient à coeur. You & I est une histoire qui me touche parce qu'elle est poétique, mélodieuse et surtout, évoque l'amitié, la camaraderie personnifiées par Joe and Alfie, un garçon et son chien. L'histoire montre un exemple de ténacité et de courage face à la détresse et à la peur. Les deux intrépides personnages partent ensemble à la découverte de l'inconnu, à l'aventure, et rencontrent sur leur chemin d'autres protagonistes toujours accompagnés de leur chien. Le meilleur ami de l'homme. Joe rencontre grâce à Alfie d'autres chiens et leurs propriétaires, aux profils et caractères variés. Au fur et mesure de l'escapade, le jeune Joe se rend compte que la nuit et le froid arrivent. Ils pourraient se retrouver vite en danger. Le conte prend forme quand apparait la notion de camaraderie, le besoin d'amitiés, face à l'adversité, quand surgit le pire.



You & I est un conte magnifique. Stu Kidd apporte son talent, son lyrisme et son expérience personnelle. Michael dans son processus de création et d'écriture a d'abord été séduit par la chanson de Stu Alfie issue de l'EP Notes de 2012 qui parle de son fidèle compagnon, titre dédié à son propre chien, Alfie. Touché par la chanson, Michael a illico trouvé le sujet de son histoire qui parle de ce doux et fidèle compagnon. C'est ce titre Alfie qui ouvre l'album décrivant la complicité qui peut être infiniment belle entre un bipède et un quatre pattes. Je souhaite à chacun de la vivre. Quand Stu chante 'You and I can make it' sur le tempo de la basse, du clavier galopant et aérien, on entre dans l'histoire d'un pas assuré. La fibre pop psychédélique de l'artiste a ce panache à la Harry Nilsson qui me charme sans cesse. La simplicité se mêle au génie, montrant une intelligence sans faille. L'instrumentation est fleurie, surprenante comme sur Question où la voix de Stu sensationnelle sur la guitare électrique rythme l'aventure des deux compagnons 'let me ask you a question, who is your best friend, in the whole wild world, take your time, think about it' ; Ce petit chef d'oeuvre nous laisse une porte ouverte sur la question de la responsabilité et comment chacun l'entreprend. Les couleurs surgissent belles et soyeuses dans le vert de l'herbe où les notes de guitares sautillent sur A First Time For Everything, d'une fraicheur immense. Cette impression kaléidoscope se poursuit sur Neighbourhood, zoomant sur ce qui entoure Joe et créant une ambiance fourmillante de personnages, arrangée avec un tempo entêtant et efficace.



Le livre est en format e-book avec les chansons de Stuart en écoute au fil du récit comme pour The Polka Dot Girls qui évoque les deux vilaines filles que rencontre Joe. Le titre montre joliment le style narratif de Stu et l'ampleur de son don pour la composition de chansons délicates, à plusieurs octaves, qui accrochent immédiatement. Eyeball arrive comme une bombe pop excentrique et perfectionniste dont l'air dansant, de haute-voltige, va comme un gant au personnage jongleur nommé Eyeball. La batterie endiablée sur le clavier taquin de Waldo parle du toutou un peu fou Waldo que son maitre ne parvient pas à tenir. Les tribulations de tout ce petit monde à travers la ville de Glasgow sont habillées du style psyché sixties remarquable, de la voix de Stu qui me fait fondre sur Shapes And Shadows. Chaque instrument trouve sa place de manière fantastique et équilibrée entre les mains du magicien multi-instrumentiste Kidd . Idem sur le titre Where Are You? qui à mes oreilles, est la pièce maitresse de l'album. Fantasmagorique, gorgée de douceur, avec un rythme qui démarre sur les chapeaux de roue, la mélodie animée de guitares obsessives fonctionne à merveille pour accompagner la peur de perdre un être cher, et partir à sa quête de façon acharnée et obstinée. Le dernier titre You And I en chorale décrit bien, via la pléiade de voix, la force de l'amitié. Les harmonies happent les oreilles avec sa ritournelle sertie d'un alliage de guitares, de basse, batterie et claviers où règnent toute la fantaisie et le brio de Stuart Kidd. You & I suscite du plaisir, de l'émotion. Michael Stephen Clark étend son talent à l'illustration du livre qu'il peint lui-même. Ses mots, enchevêtrés et réunis avec les mélodies et les géniales créations de Stuart Kidd forment un You & I digne d'un voyage pop au sens noble du terme. You & I est classé dans le panthéon des disques chéris par Piggledy Pop.
You&I



Michael Stephen Clark : "Alfie’ immediately conjured up images in my mind of companionship, fellowship and being ‘out in the world’ with your best buddy. I felt it had been a long time since we had a story about a wee boy and his dog with lots of picaresque antagonists, quirky humour, and some songs to listen to as you read.
Stu’s music references much of the most memorable pop melody of the last thirty years, and a lot of whic was, I would argue, character-led. You need only think of Eleanor Rigby, Polythene Pam, or just about anything by Ray Davies to see that I’m right!
Stu is more than a torch-bearer though. His songs have great empathy, a quality that I fear is sadly lacking in what passes for contemporary pop in the 21st Century."