Translate

samedi 7 avril 2018

Shannon & The Clams

Shannon & The Clams sont de Californie et véhiculent leur univers musical pop psychédélique post-punk efficacement depuis 2009 avec leur opus I Wanna Go Home. Le deuxième album suit en 2011 Sleep Talk suivi de Dreams in the Rat House en 2013 et le formidable Gone By The Dawn produit par Sonny Smith (Sonny and the Sunsets) en 2015. SonnySmithPiggledyPop2009

La jolie constance du quartet d'Oakland, Shannon Shaw à la basse et chant, Cody Blanchard à la guitare et chant, Nate Mahan à la batterie et Will Sprott au piano et claviers, nous délivre le cinquième grandiose album Onion ce mois de février 2018. Leur style est feutré de doo-wop et de pop stylée surf, mods, avec une tendance rockabilly, toujours dansant, finement mixé, supra vitaminé. Pour couronner de solides influences et un savoir-faire technique brillant, les musiciens ont de l'inspiration et de l'humour. Onion, produit et poli par Dan Auerbach (Black Keys) est un album pourtant écrit dans une ambiance sérieuse et solennelle puisqu'il est composé pendant les tristes événements qui se produisent à Oakland l'an passé, l'incendie de la salle de concerts Ghost Ship en décembre 2016 où 36 personnes perdent la vie. Le groupe y a joué souvent et compte des amis parmi les victimes. L'album leur est dédicacé.



Même si on perçoit cet hommage émouvant dans les titres Backstreets, Don't Close Your Eyes et Strange Wind, les Shannon & The Clams produisent malgré tout un album qui leur ressemble positif et constructif y mêlant les notions de sentiments, de fête, de danse et de musique. The Boy envahit la platine dès que le diamant se frotte aux sillons. L'âme de Buddy Holly apparait dans le jeu de guitare fifties et la voix de Cody quand celle de Joe Meek apparait dans le jeu de Will au Korg endiablé. It's Gonna Go Away livre une mélodie ultra dansante, fantastiquement véloce. Les guitares ciselées, les baguettes de la batterie gaillardes, fort denses, montrent toute l'expertise de la production. Le chant de Cody contient une énergie spontanée et nous embarque, somptueux et touchant, sur Backstreets entonnant 'where do we go when there's no place to run'. Les guitares y scintillent, comme sur If You Could Know où c'est au tour de Shannon de vêtir le titre de sa voix rocambolesque, pleine de soul et d'harmonies. Les myriades de rythmes font opiner nerveusement du chef, les reliefs ensoleillés de l'instrumentation subjuguent. Puis les UV viennent nous faire fondre sur la mélopée I Never Wanted Love où l'orgue se déchaine sur la voix rockabilly de Cody qui détrône la mèche huilée façon Jailhouse Rock d'Elvis Presley. Onion et son ambiance underground psychédélique offre un beat mods déjanté, et les hanches ont juste envie de se déchainer comme sur un Count Five, Small Faces, Action ou Reaction.



La voix de Shannon rejoint à la perfection la guitare de Cody sur le sublime Did You Love Me, titre le plus calme de l'album mais fort et puissant en distorsions de guitares, en échos dans le chant, en notes de Moog remplies de blues. L'interprétation continue d'envoûter sur le tumultueux et énervé Love Strike où clavier, orgue, batterie, basse et guitare deviennent joyeusement frénétiques comme sur I Leave Again, intense de vitalité. Le style vintage revient sur Tryin' aux trémolos explosant de notes panachées avant Tell Me When You Leave, fifties, power-pop élegant et old-school, avec Shannon et Cody menant un duo de grand talent. Shannon & The Clams sculptent leur propre style, retro, avec leur interprétation délicieusement punk et révoltée comme sur Strange Wind qui accroche l'attention et la décoche. L'hommage aux amis perdus continue sur le dernier titre Don't Close Your Eyes où la voix de Shannon et le texte émouvant font frissonner. L'américaine décrit son sentiment dans un article 'Everyone around us was hurting so bad and not really knowing what to do with their pain'(...)'That was how I was dealing with my own grief and fear, was to try and come up with a way to make other people feel good'. Shannon & The Clams signent un Onion fortifiant qui ne fait pas pleurer dans les chaumières mais apporte bien de l'enthousiasme et de l'entrain. A déguster absolument!
Shannon&TheClams