Translate

samedi 10 mars 2018

George Michel

George Michel (1763-1843) est surnommé 'le Ruysdael de Montmartre'. L'artiste peintre, façonné, inspiré par les grands peintres du Siècle d'or hollandais, n'a eu de cesse de reproduire les paysages parisiens et les alentours. Méconnu du grand public, il est le peintre parisien par excellence ayant été le seul à fournir autant de toiles et dessins sur la ville de Paris. Quelques jours avant de mourir il a encore quelques 1000 toiles à vendre. Peut-être trop en avance sur ses contemporains, sa technique et son oeil ne lui apporteront pas la reconnaissance méritée de son vivant ni d'ailleurs de manière posthume. George Michel inspiré par Rembrandt influence Van Gogh qu'il appelle Maître Michel.

Les toiles de George Michel exposées à la Fondation Custodia, parmi quelques quatre-vingts peintures et dessins de collections publiques et privées françaises, viennent essentiellement de Fritz Lugt. Elle se tient au 121 rue de Lille dans le 7ème arrondissement au sein des hôtels Turgot et Lévis-Mirepoix dont la cour s'ouvre sur la rue de Bourbon (renommée en 1792 rue de Lille). 



Construit en 1743 par Anne Robert Jacques Turgot, homme politique et économiste français, ministre de Louis XVI, le bâtiment en fond de cour plein de charme offrait côté rue un premier bâtiment contenant une écurie pour quinze chevaux, quatre remises de carrosses et grenier à foin qui furent remodelés par l'occupant suivant en 1836 la famille Crillon et leurs descendants, les Lévis-Mirepoix. Le comte de Lévis-Mirepoix en 1895 change les anciens communs côté rue en immeuble de cinq étages. Il s'y installe et y vit jusqu'à sa vente à la duchesse d’Estissac de La Rochefoucauld en 1928 qui le vendra au collectionneur et historien d’art Fritz Lugt (1884-1970) qui achète les deux hôtels en 1953.



L'exposition de qualité, rare et exceptionnelle revient au mérite de deux hommes : Fritz Lugt et dans son sillage, Ger Luijten. Fritz Lugt, né en 1884 à Amsterdam est un historien de l'art et un collectionneur dont la singularité sera de consacrer sa vie à inventorier les dessins flamands et néerlandais du musée du Louvre, de la Bibliothèque nationale de France, de l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris où il vit et meurt en 1970 et surtout, de la vouer à collectionner les peintures de George Michel. Sans chercher à s'enrichir, ce passionné au goût aiguisé constitue sur des années une collection unique de dessins, de gravures, lettres d'artistes, de peintures et de livres anciens. Après la guerre, en 1947 il crée la Fondation Custodia, dépose toute sa collection en 1953 dans l'hôtel Turgot qui devient musée. Il créera également à Paris l'Institut Néerlandais. 



Cette passion sera transmise des années plus tard à Ger Luijten, actuel directeur de la Fondation Custodia (qui veut dire 'bonne garde' en latin), d'abord conservateur au musée Boijmans de Rotterdam puis au Rijksmuseum (musée national néerlandais) d'Amsterdam. Il dédie toute son énergie et sa vocation, son expérience d'historien de l'art pour délivrer de grandes peintures au public et rendre les archives accessibles via la bibliothèque qui contient 130 000 volumes sur l'art, livres et périodiques, consultables sur place. Ger Luijten prend la tête de la fondation en 2010 et depuis n'a de cesse d'émerveiller les visiteurs du musée. Le 26 janvier a débuté l'exposition des peintures de George Michel en association avec le monastère royal de Brou.



Peintre qui influencera Van Gogh, George Michel est un peintre de plein air et mettra ses pinceaux au service de Paris, des Buttes-Chaumont, de Montmartre avec ses vignes, ses moulins, ses champs dorés, jusqu'à Chartres, la Normandie, avec des huiles sur toile, sur papier, des estampes et fusains. Il est le peintre qui joue avec les gris et transforme les ciels de tempête, d'orage et de pluie en oeuvres sublimes. Sublime, rêve et merveilleux sont les leitmotivs qui décrivent les toiles de George Michel. On est conquis devant ses paysages et ses ciels passionnés, fièrement irisés de nuages préromantiques dont le blanc par touches en relief offre de la matière. Une touche finale en guise certainement de signature. Ses lignes d'horizons sont aussi magiques et lumineuses. Ses arbres fougueux aux feuilles vives, ses paysans aux champs mouvementés déposés sous ce ciel orageux sont aussi une signature. Précurseur de l'école de Barbizon, le 'Ruisdael de Montmartre', le paysagiste énigmatique, exposé au Louvre, musée d'Orsay, Carnavalet, au Metropolitan Museum of Art de New-York, à La Haye, et Cardiff est un peintre d'émotion avant-gardiste et non académique qui nous invite à l'émotion et à l'admiration.
FondationCustodia



George Michel Du 27 janvier au 29 avril 2018 Fondation Custodia / Collection Frits Lugt 121 rue de Lille 75007 Paris