Translate

mercredi 21 février 2018

Scott Gagner

Je l'écoute depuis qu'il est paru en octobre 2017 et je demeure sur mon avis de fan pas objective: Pins & Needles est un des meilleurs albums de l'année. Troisième album du californien Scott Gagner, il est orné de pop, de soul, de lignes de guitares rock et folk avec un tambourin et des choeurs sixties à empourprer les lobs d'oreille. Scott invite en studio pour peaufiner ses chansons raffinées et tempétueuses, des pointures au don ardent, Ken Stringfellow (The Posies, Big Star, R.E.M.), Michael Urbano (Todd Rundgren, Sheryl Crow, Paul Westerberg), Pete Thomas (Elvis Costello, Ron Sexsmith, Matthew Sweet) dont Tom Waits dit de lui qu'il est « l'un des meilleurs batteurs de rock encore en vie », Arnie Kim, Jason Weinheimer, Omega Rae, Courtney Browne, Joel Kustka, Chris Michaels, Mark Calderon.

'Scott Gagner est un auteur-compositeur qui à San Francisco évolue depuis des années sur scène en gagnant une belle renommée et une estime des musiciens en les accompagnant à la batterie. Il se lance en solo en 2007 avec l'EP de 5 titres, Cartographer puis continue son aventure en 2011 signant l'opus Rhapsody in Blonde, rock, pop coloré et varié mariant le psychédélisme et la power sur des mélodies fabuleuses . En janvier 2014, le musicien opère un bien bel album plein de sensualité et de sucreries sonores nommé Rise & Shine.' ScottGagnerPiggledyPop2014



Someone ouvre ce bal de mélodies avec guitares, batterie, clap-hands, clavier sensuel et funky sur des paroles amoureuses qui illico attirent et séduisent . Ken, auteur-compositeur et guitariste est aussi un batteur qui a d'antan fait ses preuves aux baguettes avec Jayhawks et The Replacements. Il dépose sur Heart Attack une rythmique à défier les dieux de la batterie. Tandis que le précèdent album Rise & Shine était essentiellement dédié à la naissance de sa fille, Pins & Needles revient sur son expérience et ses influences. Heart Attack qui parle d'une 'victim of love' est suivi de El Rancho Inn qui décrit une histoire de culpabilité sur tempo musclé. L'ambiance power-pop ensoleillée poursuit sur la ballade envoûtante The Ghost of Me & You, véritable joyau joyeux pop qui trace un bilan sur ses choix de vie.

Le style taquin, délicieusement acerbe et sarcastique continue sur les harmonies de How Low Can You Go? avec ses arrangements de voix lumineux pour lesquels Scott utilise trois pistes de vocoder différentes et Ken Stringfellow gère les harmonies vocales. La chanson à l'humour noir est venue à l'esprit de Scott dans sa période obsessionnelle Warren Zevon, autre auteur-compositeur américain, connu pour son franc parler et son second degré. Scott :  “I was inspired by his use of pitch-black humor and non-autobiographical subject matter (...) In this case, the character is continually wondering how far they’ll fall, eventually ending up in an armed standoff with the police at a liquor store.”



Suit la douceur rafraichissante de By the Waters of Minnetonka, suave, au profil duveteux et psychédélique dessiné par des bruits de torrents, de vent dans les pins et d'envols d'oiseaux sur un sifflement de cow-boy. La même ambiance poursuit sur Lazy Afternoon avec sa section de rythmiques onctueuse sur la voix cuivrée de Scott, impeccable et vibrante. La cavalcade de guitares reprend du service sur Strawberry Hill à la rythmique galopante et alternative et ses effets de voix flamboyants comme sur la grandiose You Don't Know, solidement dansante. Même le grain de voix devient brut, comme la batterie qui fait culminer le son mature et expérimenté sur les cimes rock'n roll. Place in This World est plus grave, évoquant le suicide, sur un piano délicat, violon et violoncelle, qui donnent de la profondeur au titre. Quand le picking de la guitare acoustique vient frotter son bois au piano, aux voix en chorale pour finir de manière gracieuse, Scott Gagner rend hommage à son Amérique, grande et belle, avec America the Beautiful.
Pins & Needles est un voyage pop magnifique à savourer!
ScottGagner