Translate

vendredi 29 septembre 2017

French Boutik

Groupe pop mods parisien French Boutik apparu en 2012, quator fondu des sixties enregistre ses deux premiers EP, Ici Paris de 2012 et Mieux comme ça de 2014 en Allemagne. Les nouvelles m'arrivent toujours d'outre-Rhin quand French Boutik signe en octobre 2016 son album Front Pop chez Copase Disques, très chouette label de Hambourg.

Gabriela Giacoman au chant, Zelda Aquil à la batterie, Serge Hoffman à la guitare et Jean-Marc Joannès à la basse offrent des mélopées stylées pop 60's à couper le souffle. Avec un esprit très underground et cinématographique à la Truffaut, les titres sont romantiques et drôles, nostalgiques et enthousiastes. On y retrouve autant la fibre de la jeune Françoise Hardy que l'âme rieuse borderline de Nino Ferrer. Les French Boutik sont passionnément mods et pour se dorloter les oreilles avec leurs mélopées, on glisse sans compter les pièces dans le juke box. Gabriella, américaine, apporte sa touche d'exotisme avec son adorable accent. Les chansons sont principalement chantées en français même si l'anglais se faufile de temps à autre.



Serge qui aime The Eggstone, Dutronc, Supergrass, Divine Comedy, Blur fait de la scène depuis les années 80 avec son groupe influencé par les Jam, nommé Les Ventura’s. Puis il fonde le trio Chatterton dans les années 90 avant de rencontrer Zelda dans un bar à Paris où elle est Dj en parallèle de ses groupes Sixtits et Riot Girl. Ils signent ensemble en 2007 le titre Kinky Allumette qui mettra le feu aux poudres et lancera l'idée d'un groupe. Les deux amis rencontrent ensuite Gabriella qui écoute exclusivement de la pop mods, les Zombies. Tous les trois aiment la brit-pop, Paul Weller, XTC, Burt Bacharach, la Motown et jouent souvent en Angleterre accompagnés d'Olivier Popincourt aux claviers. Enfin, Jean-Marc arrive avec sa basse et son appareil photo, domaine dans lequel il excelle. Les French Boutik - avec un 'k' comme Kinks- sont au complet et se trouvent sur le terrain de l'esthétisme, du dandysme rebelle, de l'humour et de la musique.



Dans Front Pop, s'entendent les influences des quatre amis. Il y a de la soul, de la pop garage et psychédélique, des arrangements joviaux sixties et une griffe personnelle qui est la simplicité avec des textes géniaux qui parlent d'amour, d'amitié, de politique. Le Mac par exemple ouvre le disque; Zelda dégaine des paroles succulentes "Ca tourne autour de l'aspect grotesque de cet imposteur (Macron pour ne pas le nommer) et de l'impact qu'il peut avoir sur la société française. Une supercherie, un peu comme une publicité pour une lessive, mais en bien plus dangereux. Là, on est en plein dans l'actualité, je crois". Les Rickenbacker sont rutilantes, le clavier trottine sur les arrangements rock garage et la basse rayonne, avec entrain. Gabriella chante avec mordant 'où sont passées les voix contraires, elles n'ont aucune chance dans la bataille'. Le tempo devient plus groovy et bossa avec Sur mon écran, chanson délicieuse de drôlerie qui évoque une rencontre avec des affinités improbables. Le clap-hands et la batterie y resplendissent et les harmonies déroulent une rythmique solidement dansante. Puis c'est aux médias, aux analystes et journalistes politiques au garde à vous d'en prendre pour leur grade sur Expert où la plume truculente de Jean-Marc dénonce une propagande insupportable, indigeste dont souffrent les français.



Hitch a ride savamment orchestré avec la flûte traversière de Suzanne délivre une sacrée mélodie pop sucrée de fière allure, suivie de la rieuse Je regarde les tigres où flotte l'âme brit-pop. C'est Gabriella qui se frotte au texte avec un esprit taquin pour évoquer les gens qui s'insultent sur les réseaux sociaux au sujet de politique et redescendent de leur belle 'conscience' quand il s'agit de commenter des photos de 'chats'. Serge signe Impitoyable, un clin à Houellebecq par le style incisif et souriant sur des harmonies galopantes comme celles de Le casse qui enchaine, une embardée pop qui dépote en guise de bande son d'un Audiard. Costard italien propulse un air pop musclé typé Eggstone, à la touche moderne psychédélique, agrémentée du style parisien avant la fabuleuse reprise d'Hardy Je ne suis là pour personne, effeuillée avec réussite et honneur. L'esprit dandy arrive avec La chemise déchirée arrangée de claviers pertinents et d'un rythme finement révolté quand The Rent boucle la pépite pop de 11 titres de sa mélodie mellow, son texte fleuri de romantisme et son interprétation élégante. Front Pop de French Boutik est un régal de style, une brillante collection d'harmonies indiepop mods qui réveille et fait fondre les sillons.
Vielen Dank Heinz!
FrenchBoutik
CopaseFrenchBoutik