Translate

dimanche 26 mars 2017

The BV's

A la première écoute des BV's, mon coeur a sautillé comme un poulain dans les prés. Le duo germano-anglais a enregistré d'un jet dans sa maison, une habitation partagée en Angleterre transformée en studio le temps de ce somptueux Speaking from a Distance. Josh Turner du groupe Planet Jazz rencontre à Falmouth Frederik Jehle du groupe Endlich Blüte. Les deux ne se connaissent pas encore et découvre des goûts musicaux communs en s'installant dans cette maison pour six mois. Vite, ils comprennent qu'ils doivent jouer ensemble. Ce génial album, spontané, sincère qui dévoile le talent certain des deux musiciens sort façon 'lapin du chapeau' comme un cocktail hybride d'Ultimate painting, New Order, Smiths, C86 avec de longues oreilles.
Ce petit bonheur shoegaze, ultra pop, qui pousse à remuer, à gigoter sottement dans tous les sens, commence par un Ray au son aérien et dansant. Le chant est excellent, les guitares efficaces, le tempo absorbant. Tout y est pour capter l'attention et surtout, l'écouter en boucle sans se lasser.



Comme le souligne Ronny Pinkau, qui tient les rênes du label allemand Kleine Untergrund Schallplatten les douze titres sont impulsifs et frais, et Sushi Later le démontre. En un souffle, les guitares envoûtent et leurs cordes virevoltent soyeuses et mélodieuses. Charlie bag enchaine avec une véritable âme brit-pop et ses accords en écho nous ramènent le temps d'une minute au temps de Sarah Records. Toujours avec ce style singulier krautrock-jangle garni de distorsions magiques, Im spiegel deiner augen déroule une mélodie bondissante sur un texte mélancolique pour un alliage indie-pop subtil réussi. Suit To no ar et ses guitares qui débarquent sur la côte de Falmouth comme une armada conquérante sonnant des cornes stylées cold-wave. Difficile de choisir ou de préférer un titre parmi ces pépites quand Always parvient aux oreilles et met en ébullition les neurones pop déjà tête-bêche. Après l'instrumentale Mousehole d'une qualité sonore fort soignée, marquante, la twee de Never Open That Door offre une voix qui s'emboite et s'engouffre sur les guitares tendues et belles. H and M continue la promenade pop dansante jusqu'à New-York, San Francisco et la cavalcade mélodique passe les époques, les pistes de guitares se chevauchant princières. Neon, avec son honnêteté brute, tranche via une guitare électrique aiguisée qui ferraille gaillarde sur le tempo dynamique. La démarche des BV's est pleine de ferveur quand Speaking from a Distance au chant trempé du tempérament de Ian Curtis, entrelacé des partitions de cordes divinement pop, ferme l'album, reçu avec joie à la maison avant sa sortie officielle le 7 avril 2017. Le sacré duo BV's sera bientôt en concert le 2 juin à Augsburg avec les néo-zélandais The Bats et pour attendre patiemment la sortie de ce premier galop chez Kleine Untergrund Schallplatten, étant donné que l'EP Run Away signé sur cassette chez le label grec Melotron Recordings est épuisé, il est possible de découvrir la musique de Frederik sous l'alias Endlich Blüte qui offre l'album fabuleux Der Schöne Junge Mann.
TheBV's