Translate

jeudi 21 juillet 2016

The A Word

The A Word est une superbe série proposée par la BBC One en mars 2016 traitant du délicat sujet de l'autisme chez l'enfant et du dysfonctionnement familial qu'il engendre souvent. Tous les médias, les critiques qualifient cette série de 6 épisodes de grandiose, émouvante, incroyable, magnifique et j'ai eu un réel coup de coeur en la regardant.
Elle traite du sujet avec délicatesse, humour et émotion sans jamais tomber dans le provoquant ni l'exhibition. Elle est filmée dans le cadre somptueux du Lake District au nord de Manchester, région au climat changeant, authentique et passionnant. Les vues géniales accompagnent très bien l'esprit véritable qu'incarne la famille Hugues ainsi que la bande-son formidablement brit-pop.



Le personnage de Joe, agé de 5 ans, interprété par l'excellent boutchou Max Vento qui a alors 6 ans lorsqu'il tourne, diagnostiqué autiste, passe le plus clair de son temps avec un casque audio sur les oreilles. Le garçonnet est surnommé 'mozart' par son père, parce qu'il connait tous les noms de groupes, les noms des chansons des années 60 à nos jours, leurs années de création, leurs auteurs-compositeurs etc. La série qui déroule tous ces titres que Joe chante à tue-tête est fondamentalement pop. On y entend The Arctic Monkeys, Franz Ferdinand, Human League, The Only Ones, Pulp, Orange Juice, Ron Sexsmith, The Wedding Present, The Damned, Elvis Costello, Gordon Lightfoot, The Jam, The Mekons, The Mighty Wah!, Paloma Faith, The teardrop Explodes, Julian Cope, The Undertones etc.





The A Word est basée sur la série israélienne Yellow Peppers diffusée de 2010 à 2014 sur Channel 2, la même chaine qui diffuse Hatufim, très belle série qui inspire Homeland. The A Word est adaptée et dirigée par Peter Bowker, fabuleux scénariste qui signe Casualty, Wuthering Heights, Marvellous, une trentaine de films et séries dont Capital en 2015, série à suspens fort réussie, également conseillée. Avec lui, il y a le génial Peter Cattaneo, récompensé pour avoir dirigé The Full Monty et le réalisateur Marcus Wilson. La liste d'acteurs est aussi belle et éloquente avec notamment Christopher Eccleston qui incarne le grand-père de Joe avec beaucoup d'humour et qui est aussi à l'affiche de Doctor Who, Jude, Elizabeth, Gone in 60 Seconds, The Others, 28 Days Later, The Seeker etc. Le père de Joe est joué par Lee Ingleby connu pour son rôle dans Harry Potter and the Prisoner of Azkaban, qui joue aussi dans une foule de séries dont l'actuelle Inspector George Gently. La mère de Joe est interprété par l'actrice écossaise de série et de théâtre Morven Christie qui apparait aussi dans Doctor Who en 2015. Puis il y a la jeune soeur de 16 ans Molly Wright, l'oncle joué par l'écossais Greg McHugh, et sa femme rôle joué par Vinette Robinson, actrice vue dans Sherlock, Doctor Who, Casualty etc.




La star de la série c'est vraiment Max Vento avec son énergie, sa spontanéité dans son jeu de Joe. Haut comme trois pommes, il porte la série entière sur ses épaules en accrochant notre attention et en nous touchant. Le réalisateur dit de Max : "If we didn’t find the right kid, we’ve got no show. Max leaped out as having the smartness to take the responsibility of acting but he also had this lovely look and this slight distance in his eye. He’s got countless older siblings – he’s the youngest of many, and he’s just clever.The A Word est une série divertissante, très loin du mélo-dramatique, elle nous éveille à l'autisme avec beaucoup de finesse, de drôlerie, de simplicité et de caractère. Chaque épisode commence par la même scène pop croustillante de Joe et sa balade matinale sous son casque bleu de lecteur mp3 dans ce paysage grandiose qui chante World Shut your mouth de Julian Cope, Rip it up d'Orange Juice, Mardy Bum des Arctic Monkeys, Another Girl, Another Planet de The Only Ones, Something Changed de Pulp, Kennedy de The Wedding Present et Going Underground de The Jam. A voir absolument.
TheAword