Translate

dimanche 3 juillet 2016

Andy Shauf

Andy Shauf est un auteur-compositeur canadien. En 2012, il signe un premier EP nommé Sam Jones feeds his demons, dévoilant un univers musical émouvant, extrêmement mélodique, dans le sillage de Harris Nilsson et d'Elliott Smith tissant avec brio un scenario dans chacune de ses chansons . Multi-instrumentaliste, l'artiste compose, chante et joue de la guitare, du piano, de l'harmonica, de la batterie, du banjo, de la clarinette. Les ballades pop envoûtantes sont construites d'une façon alternative sur sa voix magnifique. Les cordes et les cuivres sont mélangés subtilement et l'orchestration délicate accompagne des textes d'une douceur infinie. De Sam à Victoria, au coeur de l'hiver, l'amour réchauffe les coeurs et à la lueur du jour ou au milieu de la nuit, Sam distribue du sentiment à volo.
Véritable petit chef d'oeuvre, la suite est aussi superbe. En février 2015 parait l'album, simplement fantastique The Bearer of Bad News. Ses 11 titres sont des scènes de vie, chantées avec beaucoup de charme et d'âme, arrangées finement avec une pléiade d'instruments, dosés, voltigeants, gracieux. Andy est autant brillant avec un instrument comme avec un stylo. L'orfèvre mélodiste travaille sur toute la chaine de la création, du papier à l'instrumentation, à l'interprétation et la production ayant enregistré seul ce premier album dans la maison de ses parents.



Andy Shauf grandit dans une famille de musiciens dans la région du grand ouest canadien Saskatchewan bordée de prairies. A 12 ans, il commence la batterie, la guitare, joue de la musique punk-rock dans un groupe puis découvrant les albums d'Elliott Smith, Paul Simon, Randy Newman il est vite contaminé, s'essaie illico à l'écriture. 6 ans plus tard sort son premier disque, travaillant ses chansons le soir en rentrant du lycée. Depuis 2012, le jeune musicien joue sur scène et tourne au canada sans faiblir pour faire connaitre ses chansons jusqu'à ce que le label indépendant Tender Loving Empire lui propose une signature. Habitant depuis peu la ville de Regina, Andy Shauf compose son deuxième album qui sera enregistré en studio et qu'il peaufine seul en jouant tous les instruments, à l'exception des cordes, assurées par Colin Nealis. Au mois de mai 2016, ce bijou pop sort portant le joli nom de The Party.



Tout comme auparavant le disque nous narre l'histoire de personnages, hauts en couleur, variés à l'image de l'instrumentation. Avec une trame boogie, jazzy, groovy, la pop y est resplendissante. Après Jerry, Helen, Jenny, l'auteur-compositeur nous invite à découvrir de nouveaux scénarios, divers décors avec de nouvelles têtes comme le magicien, Martha et Alexander. The Magician, orchestré avec dextérité offre une mélodie solide, un chant d'Andy limpide, aérien, pour former une pop somptueuse. L'ambiance intime et sophistiquée groove délicieusement sur Early To The Party et sa basse sensuelle, ses cordes langoureuses. Le piano majestueux enchante sur Twist Your Ankle où Andy met de l'effet dans son chant pour le faire scintiller et créer un tempo qui voltige suave et précieux.



Quite Like You sautille, clopin-clopant sur les guitares et la basse décrivant le couple Jeremy et Sherry avant la sunshine pop de Begin Again qui évoque ses sentiments pour Sherry. L'ambiance me rappelle fortement celle des Woody Allen avec une pincée de Charles Shulz, les rencontres naives et maladroites, autour d'un verre, dans les parcs, comme The Worst In You qui avec humilité, une rythmique bondissante, est un bol de spontanéité et d'innocence. Le naturel d'Andy Shauf cache du génie, un talent exceptionnel dans la composition et l'instrumentation qui continue avec le sentimental Jimmy sur To you et le groove virevoltant de Eyes Of Them All. Les guitares à l'attaque de Alexander all Alone ravive l'âme de Needle in the Hay, avec un piano et un chant posé, lyriques quand Martha Sways boucle l'écoute avec grâce sur la guitare acoustique délicate et les violons romantiques.
Pour présenter ce The Party époustouflant de qualité et de musicalité, Andy Shauf après avoir joué en Europe et à Paris en avril, part en tournée sur le territoire américain et canadien avec Chris Cohen et Scattered Clouds pour des dates quasi quotidiennes jusqu'au 19 décembre.

AndyShauf