Translate

jeudi 30 juin 2016

Une éducation

Film sixties avec une bande sonore à saliver, orné de hula-hoop, An Education nous offre un scénario signé de l'excellent Nick Hornby, auteur réputé dans le milieu indie-pop depuis son premier roman High Fidelity, puis About a Boy, Vous descendez?, Carton Jaune, etc :  NickHornby&BenFoldsPiggledyPop
Stylé et britannique sur le bout des ongles, il plaira à la génération des baby-boomers, aux amateurs de pop et de livres et ravivera inévitablement des souvenirs chez celles qui ont connu cette 'éducation' au sein d'institutions pour jeunes filles...
Comédie romantique, la rencontre des protagonistes, Jenny et David se déroule sous la pluie, Jenny attend le bus, son violoncelle sous le bras, quand David la voit prendre l'eau et lui propose d'abriter l'instrument dans sa bristol. Le film dans son ensemble n'est pas mythique mais grâce à Carey Mulligan qui amène du charme, une présence incroyable et une prestance qui s'affirme de film en film, c'est un succulent long-métrage à voir.



J'ai notamment admiré Mulligan dans Orgueil et Préjugés, puis en 2015 dans Les Suffragettes. Ce dernier film prend place en 1912 et relate l'histoire du droit de vote des femmes en Angleterre, la bataille féroce, acharnée, menée par ces femmes d'un courage fou, incarnées par Carey Mulligan, Helena Bonham Carter et Meryl Streep qui joue Emmeline Pankhurst, femme politique qui mena les troupes dans ce combat.

An education est filmé à Londres, les images font rayonner tout ce qui caractérise le Royaume-Uni, les dialogues, drôles et sarcastiques se marient au fameux flegme tout en époussetant les idées conventionnelles de l'époque. On retrouve cet état d'esprit et cette ambiance dans le film TheBoatThatRockedPiggledyPop
Le sens de la dérision et du loufoque vit sous le stylo de Nick Hornby qui adapte ici le best-selller autobiographique de la journaliste Lynn Barber. Elle y raconte sa véritable histoire lorsqu'à 16 ans, elle rencontre un homme, charmeur sociopathe, plus âgé qu'elle. Une touche 'french' apparait courtoisement quand Jenny écoute des 33tours dans sa chambre et chante Sous le ciel de Paris de Juliette Greco où quand elle retrouve ses amies en dehors de l'école pour fumer et lire l'Etranger de Camus .



L'acteur américain Peter Sarsgaard est tout aussi excellent. Il a joué dans une foule de films depuis 1995, notamment Boys don't cry, L'Homme au masque de fer, Jarhead, Le Mystificateur, Night and Day..Son rôle de David, juif, passionné d'arts, entourés d'amis, grand séducteur, menteur compulsif, représente un vent de liberté pour la jeune fille engoncée dans une éducation peu distractive, est génialement interprété. Le personnage arrive à se mettre les parents dans la poche, les séduit sans mal. Jenny découvre les concerts, les soirées, les restaurants, les voyages. Les parents sont d'autant charmés qu'ils imaginent avoir casé leur fille à un homme riche qui se révèle dans l'intimité très étrange voire désaxé, un parvenu 'sans éducation' qui avance en eaux troubles.



De façon subtile, la réalisatrice danoise Lone Scherfig refait vivre les sixties, avec les mentalités d'après guerre coincées entre le conformisme et la politique libérale à tous crins, les idées indécrottables antisémites, personnifiées par la directrice de son école que plante la fabuleuse Emma Thompson, qui s'entrechoquent avec des moeurs qui se délient, les expositions, la musique et la démocratisation des loisirs. Dans l'Angleterre de 1960, l'intérêt de Jenny pour Jane Eyre va dévier sur les Beatles et le romantisme en sandwich 'à la Greco' avec sur Les quais de Paris. Jenny doit faire face au choix cornélien, la facilité de vie aux bras d'un homme aisé ou l'adversité, prenant en main son propre destin. Comédie croustillante An Education, autobiographie adaptée par Horby avec panache, qui date de 2009 est à ressortir des fagots en cette période enflammée que déclenche le brexit. Amis anglais, l'Europe économique ne nous embarrassait pas en 1960 dans l'entretien de nos liens amicaux, de notre fascination réciproque inavouée, ça ne changera pas aujourd'hui ! 


Romans de Nick Hornby adaptés au cinéma:

High Fidelity



About a Boy



Carton Jaune (Fever Pitch)