Translate

dimanche 1 mai 2016

Gentle Hen

Gentle Hen est le nouveau projet de Henning Ohlenbusch, auteur-compositeur américain qui offre le 6 mai prochain un album pop génial, un bonbon de 10 titres nommé The Bells on the Boats on the Bay. Les amateurs de Ladybug Transistor, Lucksmiths, Camera Obscura, Math and physics club, Hefner, They Might be Giants, seront comblés. Etant fan depuis des années, quand j'ai reçu la semaine dernière ce nouvel album, j'étais en 'lévitation' déjà accrochée aux branches. Je le trouve meilleur d'écoute en écoute. Henning écrit depuis des années, a acquis une solide expérience de la scène et des studios et ayant une belle aisance dans la composition, il se permet de la saupoudrer d'un esprit amusé, radieux, délicatement mordant et adorablement sarcastique. HenningOhlenbuschPiggledyPop2012



L'ancien groupe, comprenant les mêmes musiciens que Gentle Hen s'appelle School for the Dead. Henning joue également dans d'autres formations comme The Fawns, Sitting Next To Brian, Bourgeois Heroes, Goldwater, dans le passé Humbert, The Aloha Steamtrain, The Greenbergs ou encore a accompagné Winterpills, Spouse, Chris Collingwood, Polaris et Mark Mulcahy. Il y a aussi le projet alt-country The Gay Potatoes où Henning écrit des chansons et joue de la basse entouré de Chris Collingwood, Lloyd Cole, Philip Price et Brian Marchese. Actif depuis ses années lycée où il lance son premier groupe, jouant de la guitare et du clavier, Henning ne vit pas sans musique et l'étudie en faculté où il obtient son diplôme en musicologie. Depuis il enregistre ses chansons, produit d'autres groupes dans son propre studio à Northampton. Il signe de multiples disques en solo, dont le stellaire Looks Like I'm Tall en 2006, Henning Goes to the Movies en 2011, réunissant de façon originale des chansons parlant de films comme le titre Amélie et son mellotron dévergondé, ou le magnifique single de 2014 Maybe I'm Not Meant To Do Anything Remarkable After All.




Avec un apéritif tel que I Don't Know About Anyone Else But pour entamer The Bells on the Boats on the Bay, on se régale sous la mitraille de riffs de guitares, brillants. Les tambourins, alliés à la batterie font pousser des ailes et la mélodie donne sacrément envie de sautiller. La bonne humeur resplendit sur la terrible histoire de séparation au charme boogie, au tempo vintage dans Jake and Kim Broke Up (Leave Me Out of It) où les claviers taquins et le chant d'Henning sont splendides. L'irrésistible envie de bouger et danser nous tient sur la balade I Wasn't Looking for This à l'harmonica royal, avec le texte somptueusement désabusé, où les notes pop, la basse grandiose, s'envolent légères et cristallines . Les rythmiques gambadent gaillardes sur Somebody Else's Problem, avec ses guitares sixties scintillantes et ses choeurs joyeux qui accompagnent le texte. Puis le sensuel Waiting For Life vibre allègrement sur une guitare électrique magnifique et la basse, la batterie envoûtantes jusqu'au bondissant et jovial Saving Your Life, à la mélodie vitaminée, aux guitares en cascade. Là aussi l'excellent chant de Henning dont l'humour croustille, est un réel plaisir. The Wrongway Out of Town offre des allures sixties psyché des Zombies, rappelant l'écurie des Neutral Milk Hotel, Elf Power, Of Montreal, The Apples in Stereo ; Titre collectif où toute la clique Gentle Hen chante à l'unisson. Le mellow somptueux de She Does, She Does séduit par son texte hilarant, son instrumentation brillante, donnant un profil rock'n roll aux notes jubilatoires. On se surprend à gigoter fébrilement à l'écoute du solaire The People You See Regularly Never Grow Old où Henning touche et émeut avec cette manière d'écrire sur l'amour avec une infinie drôlerie et pudeur. L'émotion est maintenue, tenace, sur Levitation qui reprend les thèmes favoris de l'artiste, les amis, la grandeur, la peur et l'élévation. Alternatif, ce dernier morceau est une belle réussite dans les harmonies de cordes, sa construction, sans dénoter avec son sens et son message. The Bells on the Boats on the Bay de Gentle Hen est un bijou pop à s'offrir et à offrir absolument, disponible sur le site dès samedi prochain.
GentleHen





Henning Ohlenbusch de Gentle Hen s'entoure fidèlement de ses amis musiciens de School for the Dead , Brian Marchese à la batterie qui joue dans the Aloha Steamtrain, The Greenbergs, The Gay Potatoes, etc, Max Germer à la basse qui joue dans The Maggies, Anthony Westcott à la guitare qui joue dans Humbert (avec Henning et Brian), Ken Maiuri aux claviers qui joue dans Pedro The Lion.