Translate

mardi 15 mars 2016

Dresses

Duo de Portland, Timothy Heller au chant et piano, Jared Ryan Maldonado au chant et à la guitare, signe son premier album resplendissant Sun Shy le 3 septembre 2013. Les airs sont dansants, délivrant un tempo aérien et vitaminé, sur des arrangement electro-pop dans la veine des mélopées de Feist ou Savoir Adore.
Un an plus tard, Dresses sort l'EP Lonely One, qui sonne différemment des premières productions, les deux musiciens ayant vieilli et expérimenté depuis leur opus d'autres pistes musicales, d'autres instruments. Toujours aussi inspirés et doués, Timothy et Jared qui se partagent la composition et le chant, nous concoctent des mélodies solides, dynamiques, très rythmées et finement pensées.



En octobre 2015 le nouvel EP The Let Down arrive comme un bonbon pétillant pour halloween, une barbe à papa de la Foire du Trône ou une énorme pomme d'amour de la fête à Neuneu.
Catch in annonce dès les premières notes une ambiance bubblegum-pop où les arrangements alternatifs ensoleillés déroulent un univers mélodique frais et printanier. Drift Away et ses rythmiques modernes electro, ses guitares groovy, accroche et jongle entre le style clubber et indie des eighties. Après les cuivres boogie, I don't believe them tient la dragée haute aux formations ou autres produits electro-pop actuels. Le duo active les claviers, chante juste, propose un Let Down au swing acidulé plein d'amour, de notes de guitares rondes de bonne humeur. Le chant en chorale de Frozen, réussite musicale annonce le fulgurant Feels où les sifflements entrainants font clairement monter la température. Il y a du bonheur enchanté typé sixties mélangé aux harmonies cadrées, un mixage tenu et limpide du 21ème siècle. Les deux voix spontanées et cristallines de Timothy et Jared contribuent largement à la qualité de The Let Down, musclé de tempo à la Vampire Weekend ou Foster the People agrémenté de mélodies dignes de celles de Paul Simon. Avec l'arrivée du printemps, j'avoue que Let Down de Dresses se glisse aisément dans les oreilles avec sa floraison de rythmes stimulants et ses notes ravigotantes.
Dresses