Translate

mardi 10 novembre 2015

Minimatic

Certes sculptée pour le clubing ou galbée pour des BO de films, je consomme l'étincelante pop de Minimatic en privé à la maison. Ce groove particulièrement 'french', ce joli brin de pop sixties, plein de boogie sucré et de bossa, est signé sur Tour Eiffel Records, label qu'il crée en 2008. La griffe de l'artiste parisien, dj et producteur, est le mélange élégant de vintage et de tempo futuriste. Les mixages sont très classes et parsemés d'humour. Sa première production apparait dès 2002, sous le nom de Sans Souci qui ne sera jamais paru en disque et porte le nom de The Forgotten EP (unreleased). Chez moi, il n'est pas oublié! Au contraire, cet EP de reprises de titres des années 80 passe très souvent dans mes oreilles, qui s'en portent fort bien



Les quatre morceaux sont liftés, arrangés avec finesse pour transformer un A-Ha et son Take On Me en douce bossa, le Final Countdown du groupe Europe qui du statut de chevelus américains typé hardrock passent en gentlemen de l'easy-listening. C'est le même topo pour Modern Talking, les deux allemands des eighties qui eux aussi, plutôt chevelus, semblent être passés à la tondeuse ou à la brillantine. Minimatic est accompagné de Nico à la guitare qui aromatise les titres de sirop de fraise avec son jeu sensuel. A la voix, il y a Juliette qui apporte son grain de voix ensoleillé et cristallin, comme sur Number 1 du kitschouille mais néanmoins chouette Chaz Jankel, superbement revisité.

Il y a le EP Chez les yeye, où Minimatic ravive l'âme de Gainsbourg avec beaucoup de talent, des balades incroyables à écouter parmi plus de 30 EP, singles, tous aussi ravissants. On passe du funk, à la bossa, à la pop psyché en passant par du groove, disco etc. Pascal Houpert, monsieur Minimatic, ou encore Brother Moulinex, avec ses alias aussi bien dessinés que ses costumes, nous embarque et nous pousse à danser comme des sioux.



En piochant au hasard dans la discographie Minimatic, la surprise agit, le charme opère et on sourit à l'écoute de la cover de Yes, Owner Of A Boogaloo Heart parue en février 2015, celle de Michael Jackson Billie Juan, ou simplement les morceaux décoiffants lounge et punchy à la fois, comme La raie o milieu. (oui, je sais celle là est tirée par les cheveux...). Après les EP yé-yé et Le Hipe Hope, Minimatic rend hommage à France Gall à travers l'EP Jazz a Go​-​go, puis à James Brown, au Velvet Underground où les arrangements funky brillent de cuivres, d'orgues et de guitares fantastiques pour offrir à Lou et Nico un profil cubain, bouffeurs de bananes, fumeurs de havanes, rebaptisés El Velveto Undergrundo. De Cuba, on saute du coq à l'âne comme un mouton anglais avec l'ambiance british délicieuse de l'EP Le Tunnel sous la Manche, puis à la soul des Jackson Five. Bref, il y en a pour tous les goûts chez Minimatic qui fait de la musique depuis qu'il a 13 ans et dit être tombé dedans "comme Obélix". Piggledy Pop admire et conseille la fantaisie musicale et l'univers hautement fleuri et coloré d'excellentes influences de Minimatic, un musicien frenchy hors des sentiers, Cocorico!

Minimatic