Translate

mardi 3 novembre 2015

Auvergne

Parce que j'aime l'Auvergne, mon billet sera consacré à la scène pop-folk-rock du pays auvergnat. La région a pris un sacré virage musical il y a une quinzaine d'années. Au début des années 2000, plusieurs groupes ont émergé, de manière simultanée avec la salle de concert locale, la Coopérative de Mai et son programmateur Ludovic Lefrançois qui concocte avec dynamisme des soirées mémorables offrant une renommée internationale à la Coopé. Parallèlement, une structure maligne, Le Transfo, dont les rênes sont tenues par Simon Pourret, fait un travail de coordination entre les acteurs de la musique, du cinéma, du spectacle, de l'édition et les entreprises, les investisseurs.
Puis, il y a eu dans cette renaissance l'arrivée spontanée de petits labels, de haute qualité, comme Kutu Folk Records et Freemount Records, par exemple.
Depuis 2000, l'Auvergne indie-pop est comme un épi de blé au printemps qui grossit, grandit, plein d'or et de vigeur. Je vais tenter de dresser une liste de ces groupes qui viennent d'Aurillac, de Beaumont, de Clermont-Ferrand, Saint-Ours, de peindre un tableau de l'Auvergne culturelle, résolument moderne. Ce trésor, rempart naturel depuis des siècles est imprenable. Seul, l'auvergnat connait ses mystères et ses dangers qui font aussi sa force, celle qui rayonne dans les chansons des ses artistes.



L'Auvergne est énergique, sportive, touristique et ce qui compte pour maintenir la jeune génération au pays sont les initiatives culturelles comme le festival du court-métrage de Clermont et le lancement de la Coopérative de Mai en 2000 où le public auvergnat s'est régalé avec des artistes plus chevelus que leur président de région : Elliot Smith, The National, Patti Smith, Morrissey, Belle and Sebastian, Tindersticks, Muse, The Hives, Divine Comedy, The White Stripes, Franz Ferdinand..etc

Le fer de lance de la région est évidemment jean-louis-Murat . Il écrit son amour pour son Sancy natal dans Col de la Croix-Morand sur Le Manteau de Pluie.
"Pour ce monde oublié, Ce royaume enneigé, J’éprouve un sentiment profond"



Sa plume voue une admiration sans borne à ce pays dans Le Mont Sans-Souci de l'album Mustango, Le Vercingétorix du pop-rock, le poète des volcans, offre l'album Toboggan avec Le chat Noir ou encore Il Neige, soulignant son attachement viscéral à ses terres puis Babel en 2014, une ode amoureuse à l'Auvergne. A ses côtés pour Babel, il y a le groupe de Clermont-Ferrand pour les arrangements et l'accompagnement, The Delano Orchestra actif depuis 2005, ayant signé trois albums et conduit par le guitariste Alexandre Rochon, qui est aussi le manager de Kutu Folk Records. Je conseille son tout récent album Eau de juin 2015 signé sous le nom Alexandre Delano, d'une splendeur inouie, sur lequel je reviendrai plus en détails dans un autre billet.



A l'aube du deuxième millénaire il y a eu pour verdir le paysage musical du Massif Central les Kaolin (Montluçon), Cocoon (Clermont-Ferrand), le magnifique St-Augustine, un voisin de Saint-Etienne, Mickey 3D,  les Marshmallow sur qui j'écris en 2009 : "L’Auvergne et ses secrets, ses trésors.. Du pounty aux salers, en passant par l’aligot et ses gentianes, de Volvic à ses châteaux, de Besse à la Croix de Murat, on peut découvrir la région le nez dans les myrtilles et les oreilles garnies de Marshmallow. Car il y a ce groupe, un quator de Clermont-ferrand qui donne un profil mod’s au désuet et aride crâne de Giscard. Avec les Marshmallow dans le ouies on a envie de grimper au sommet du Puy de Dôme à 100 à l’heure, d’imaginer Vercingétorix danser le jerk avec des nattes psychédéliques sous son casque à cornes." En 2012, aussi (les normands sont têtus) : Marshmallow





Depuis cette dernière décennie, la relève est assurée avec Cracbooms , La Position Du Tireur Couché, le fabuleux Yannick Demaison, l'ancienne voix de Cocoon, Morgane Imbeaud qui après avoir travaillé avec Murat, Delano ou encore Demaison (Peaks), se dévoile en solo avec son nouveau bébé, Les songes de Léo, superbe conte musical pour les enfants et les plus grands. Il y a aussi dans les récentes formations auvergnates, belles et émouvantes Adam Wood, Alma Forrer, le talentueux Zak laughed dont j'espère le retour, Aberdeeners, By the Fall, Leopoldine et Wendy Darlings. Tous ont un univers fourni, inspiré, à l'âme verdoyante et riante. Cette nouvelle génération promet encore de beaux moments de concerts aux amateurs de musique pop, rock et folk de bon goût. 
Mille pensées pour vous là-bas.. François, Ruth, Patricia, Agnès, Emilie, Isabelle, Albert...