Translate

mercredi 28 octobre 2015

North Atlantic Explorers / All The Ships At Sea

Glenn D’Cruze de Vancouver est un artiste multiple, auteur-compositeur et multi-instrumentiste qui commence par faire ses armes en accompagnant d'autres groupes à la batterie. Cette première expérience l'a emmené sur les routes où les tournées, festivals, américains et européens étaient partagés avec notamment Neil Young, The Velvet Underground, Lemonheads, Sonic Youth etc. Puis quittant un temps la batterie, il s'est mis à écrire des chansons à la guitare et l'idée du travail en solo à germé. Perfectionniste, il décide de se lancer dans la création en ayant en tête un objet élaboré et réfléchi. North Atlantic Explorers, le nom qu'il choisit comme alias ne tient pas du hasard. Il est passionné de cartes géographiques, subjugué par l'Atlantique, l'Arctique, la magie de sa froideur et de ses brumes où son père a fait toute sa carrière en mer au sein de la British Merchant Navy. A ses côtés, il y a son ami co-producteur Jonathan Anderson qui peaufine le travail de composition signé à 100% par Glenn D'Cruze part pour l'aventure en 2005 avec l'opus de 15 titres Skylines. Sur ce fabuleux premier disque, outre ses compositions orchestrales pop incroyables et majestueuses, Glenn s'offre deux reprises, Tonight you belong to me jouée par Steve Martin au ukulélé dans le film The Jerk et I Will Not Leave You Alone de Lloyd Cole. Skylines arrangé de cuivres, ensemble de cordes, glockenspiel, banjo, guitares, basse, piano et orgue est à écouter absolument.



En Octobre 2014, North Atlantic Explorers signe un album concept magistral, surement la meilleure production et inspiration de l'année nommé My Father Was A Sailor. Comme son nom l'indique, le disque rend hommage au père de Glenn, William D'Cruze qui est tragiquement décédé quand l'album était en cours de création. L'album a donc connu un déroulement non prévu, modifié en son coeur, il présente des chansons écrites avant et celles tristement conçues après ce départ qui évoquent la mer, la vie de son père et sa "seconde vie" de manière poétique. Evidemment, les chansons sont poignantes et fort touchantes. Sur le plan de la composition, My Father Was A Sailor est un petit chef d'oeuvre pop orchestré avec des instruments à vent, à cordes, toujours co-produit avec Jonathan Anderson, enregistré avec une chorale de 14 personnes, et Glenn lui-même y assure les guitares, batterie, piano et basse. C'est à l'écoute de Yo La Tengo que le capitaine Glenn est pris de l'envie d'écrire sa propre musique et ce fan de Wilco, Hayden, Sufjan Stevens, Lloyd Cole, Teenage Fanclub, Josh Rouse, Burt Bacharach, Mark Kozelek, Amor de Días, Belle & Sebastian ne peut que kidnapper mes oreilles. Les mélodies royales de My Father Was A Sailor sont agrémentées de textes lus par son ami écossais Stuart David du groupe Belle & Sebastian et de la reprise magnifique South signée des Pipas (Mark Powell & Lupe Núñez-Fernández).
Pour la suite... voir mon billet de janvier 2015 là : NorthAtlanticExplorersPiggledyPop



De retour depuis hier, le 27 octobre 2015, North Atlantic Explorers nous offre un album à l'esthétique musicale toujours aussi remarquable. Dès que je reçois les odes à l'océan de son auteur-compositeur Glenn D’Cruze, me reviennent en mémoire les sentiments d'Emma Bovary face à la mer, les mots iodés de Victor Hugo, d'Hemingway, Daphné Du Maurier, Balzac, Michelet, Melville... A l'écoute de All The Ships At Sea qui suit l'album de 2014, My Father Was A Sailor, on lève l'ancre, on prend la mer, on prend un bain de souvenirs. Toutes ces superbes mélodies immergeant les oreilles, font 'touché-coulé', parce qu'on prend aussi les notes merveilles des instruments à vent, à cordes en plein visage comme une caresse d'air iodé plein d'embruns et de plénitude. Tel un grand navigateur, Glenn signe 13 instrumentaux magnifiquement orchestrés et arrangés. L'album All The Ships At Sea nous envoie des cartes postales de 1.50 à 3 minutes, nacrées, racontant le voyage sur les mers qui fait suite aux aventures courageuses, héroiques, narrées dans My Father Was A Sailor. Les deux albums se suivent, se complètent.
Son père basé à Glasgow pour la british Navy dans les Merchant Marines, a voyagé sur les mers de l'Arctique depuis divers navires. Juste après sa disparition en 2014, Glenn a ressenti le besoin de voguer dans le sillage de son père, en embarquant à Glasgow sur un cargo au large des côtes anglaises en direction de l'Islande. C'est en pleine mer que la belle inspiration de All The Ships At Sea vient ; le nom de l'album va de pair avec les 12 mélopées portant chacune le nom d'un navire où son père est monté entre 1952 et 1958, dans l'ordre exact de sa carrière d'ingénieur à bord. L'aventure commence avec le majestueux Martaban, titre correspondant aux expéditions sur le SS Martaban en 1952.



Tous les éléments, piano, clarinette, contrebasse, cymbales nous mettent dans le bain. On part sur les flots à l'écoute de Renfrew, élégant, au piano nostalgique qui ouvre la voie au numérique pour une envolée marine moderne. Les notes défilent comme une bande son d'un film, offrant une ambiance maritime réussie. Yarborough suit avec ses vagues electro-pop quand Dunmore nous 'prend' dans ses filets d'harmonies virevoltantes. Après l'embarcation sur le Baron Renfrew, le Baron Yarborough et le Baron Dunmore, on hisse le pavillon du Cape Nelson où les synthétiseurs progressent, merveilleux. L'harmonium de Saint-Aidan nous transporte en Irlande, en Ecosse, où Mark Haney à la basse, Lance Odegard au trombone, et JP Carter à la trompette fouettent la mélodie romantique comme ferait dans le feu d'une tempête la grande voile du navire (l'autre nom de la "grande voile" d'ailleurs est "l'écoute"). Puis Agathe et Sapphire arrivent délicieuses où le piano de Glenn voltige de grâce comme les lois de la solide mécanique navale que seuls les éléments extérieurs régissent, dirigé par la puissance céleste. Sheldrake nous accueille à bord et Sam Davidson, brillant à la clarinette, nous cueille. Les ondes mélodieuses du saxophone de Jerry Cook continuent avec le tumultueux et dansant Lapwing sur la guitare décoiffante de Jonathan Anderson. Ptarmigan aux piano-guitare intenses fourmille de notes qui voyagent sur l'eau et dans les airs pour poursuivre le long cours avec Petrel nom du dernier navire de William en 1958, aux sonorités fluides, magiques. Bien sûr Sailing By conclue le somptueux All The Ships At Sea avec talent. Ce titre est la musique d'émission de la BBC en 1963, à l'origine interprété par Alan Perry et le William Gardner Orchestra. Glenn a dans le sang le caractère marin de son père et a lui aussi goûté à la mer amie, souriante, mystique à l'harmonie immense qui inspire sa créativité. Instrumental intense, fruit d'un artiste rêveur méticuleux et navigateur expérimenté, All The Ships at Sea est d'une musicalité inouïe qui permet de larguer les amarres avec The North Atlantic Explorers pendant 30 minutes. Une plongée musicale bleue chaleureusement conseillée!
NorthAtlanticExplorers