Translate

samedi 10 octobre 2015

Model Village

J'écrivais il y a un an : "Model Village est un groupe de pop qui compte six personnes originaires de Londres et de Cambridge et qui signe depuis 2011 une flopée d'EP efficaces et percutants. Cette qualité et exigence de production, d'inspiration et de jeu sur scène les mènent à les compiler en 2012 sur A Solution To Everything puis à accompagner sur les routes Allo Darling, The Wave Pictures, Standard Fare, The Lemonheads, Jeffrey Lewis etc. L'aventure commence avec Josephina que Model Village signe en mars 2011, se poursuit avec l'EP éponyme de 4 titres en aout 2011, Next Xmas en décembre 2011 et le 2 titres Split partagé avec le groupe indonésien Lipstik Lipsing en janvier 2012. Les musiciens du groupe Daniel Carney, Ian Scanlon, Piers Chandler, Rachel Duncan, Kevin Smith, Kenny Lee, avec parfois Lily, Ellie et Mark qui se joignent à la troupe, jouent des mélopées dansantes ornées de tambourin, accordéon, flûte, des guitares et de la basse, xylophone, cloches rutilantes avec le duo de voix se répondant, celle de Rachel et celle de Ian, qui font aussi la particularité des Model Village. En décembre 2013 parait le single Stockholm avec son piano, son glockenspiel, ses guitares et les amis qui chantent en choeur, le tout dans la veine des Shins et de Camera Obscura, masteurisé par l'excellent ingénieur du son américain Carl Saff. Arrive en janvier 2014 le premier album, digne d'un petit bijou pop, orchestré et interprété avec un goût fin et une musicalité revigorante. Les thèmes des chansons qui valsaient entre John Peel, les lapins, leurs grand-mères, la sculptrice Josephina de Vasconcellos, continuent d'enchanter et même de faire sourire dans la belle ambiance indie- pop de You Chose These Woes. "

En Octobre 2014 Model Village offrait le nouveau single You Are Now Leaving The Future suivi au printemps 2015 de l'EP Burger Party. Comme enfiévré par l'écriture et la composition, le groupe poursuit dans la sculpture de bijoux pop cette année pour nous concocter Healing Centre. Je viens de recevoir cet album qui sortira le 13 novembre 2015. A son écoute, je peux confirmer que Model Village ne cesse de progresser. La troupe affûte ses instruments, prolifique, elle aiguise sa plume, et avec cette rigueur de travail, elle garde l'inspiration, la joie et le plaisir de faire de la musique avec l'envie de la partager. Le label Postpoprecords se charge du bien-être de ce nouvel album qui contient une section d'instruments à corde et des partitions de synthétiseur rétro-futuriste. Model Village, désormais révisé avec la présence de l'auteur-compositeur Dan Carney au chant et à la basse, Ian Scanlon et Piers Chandler à la guitare, Lily Somerville au chant, ukulele et synthé et Kenny Lee, multi-instrumentiste, à la batterie, harmonica, guitare et harpe proposent 10 titres magnifiques aux harmonies ravissantes, aux arrangements pop très solides où se retrouvent leurs influences Yo La Tengo, Camera Obscura, Wilco et Prefab Sprout. Le nom de l'album enregistré à Londres autre patrie de deux membres de Model Village fait référence à un building de la ville de Cambridge, d'où les trois autres du groupe sont originaires. Le disque commence avec la somptueuse balade Sunlight qui sur la voix de Lily lumineuse, nous enveloppe d'ultra-violet pop. Puis arrive Pick & Mix où Dan avec une classe infinie brille autant en délivrant des harmonies magiques de sa guitare que dans son interprétation impeccable. Le synthé, la rythmique bossa alternative de la batterie et de la basse, font danser sur Sorry qui replonge dans l'univers précieux de The Clientele ou de Blueboy. Puis Claude loves Marcel, comme Pick & Mix, présent sur l'EP You Are Now Leaving The Future, est digne d'une mélopée nostalgique griffée 'ambiance Godard, Bande A Part' où la voix de Dan resplendit, entêtante, sur une mélodie très accrocheuse.

Le titre Time to Share poursuit le délice pop, quand la basse frétille, les synthé se dandinent sur la batterie espiègle, l'ensemble de cordes donne envie de se trémousser délivre la voix de Lily aérienne,  géniale. Le bondissant Family Restaurant poursuit le tempo virevoltant et ultra dansant avant le Junction 30, riche de riffs et endiablé de clap-hands, parlant d'amour doux et sucré. Le folk pop, presque americana, Funny Things avec ses choeurs, son instrumentation percutante fait flotter une âme sixties cadencée quand Stop the Clock, immobilise le temps pendant trois minutes de douceur, pleines de nostalgie et de regrets colorés d'ambiance automnale. Dans le sillage, It will be Over Soon, qui évoque le climat, le temps qui passe, boucle l'écoute en toute beauté avec guitares en cascade, cuivres, batterie royale et toutes les voix de Model Village qui à l'inverse du titre, augmente le désir de goûter encore à ces superbes mélopées modelées indiepop. Il suffit de me faire confiance pour commander Healing Centre à sa sortie en novembre et l'offrir à des proches, très beau cadeau assuré pour le Next Xmas.
ModelVillage