Translate

samedi 8 août 2015

The Pale Fountains

1981, un groupe mythique de pop nait à Liverpool sous l'impulsion d'un garçon de vingt ans, Michael Head , qui sous sa casquette, portant salopette, guitare et besace en bandoulière pleines de chansons, sifflote les airs de Love qu'il admire. Avec ses copains Chris McCaffrey à la basse, Thomas Whelan à la batterie plus souvent aux tambours, et Andy Diagram à la trompette, ils usent leurs docks sur les petites scènes de Liverpool et signent le 45T Something On My Mind en 1982 chez le petit label indépendant au joli nom de Operation Twilight. Les critiques sont unanimes, le succès immédiat, les quatre garçons à l'âme pop sixties de Liverpool surprennent au milieu de la vague rock et et du déferlement de synthétiseurs de l'époque avec New Order, Depeche Mode, Sonic Youth, REM, OMD et avant encore Joy Division, Cure, les Clashs, etc.

Michael aime les sixties, les Beatles et Burt Bacharach l'ont nourri et il écrit avec une fraicheur bondissante des mélopées incroyables. En 1982, il demande à son frère John, alors âgé de 16 ans, de rejoindre la troupe où il joue du bongo les premiers concerts. L'insouciance est mêlée à l'ambition. Ils signeront le premier album Pacific Street en 1984, suivi en 1985 par From Across the Kitchen Table. Ce dernier album sera produit par Ian Broudie, musicien de renom depuis le succès de son groupe Big in Japan dans les années 70 et fondateur en 1989 de The Lightning Seeds. Que dire de ces deux précieux trésors pop? The Pale Fountains m'accompagnent quasi quotidiennement depuis des lustres. Ils sont primordiaux dans l'indie-pop, au même titre que les groupes de Sarah Records et consorts. On devrait délivrer des ordonnances obligatoires d'écoute des "Pale Fountains" pour ceux qui souffrent de mélasse entre les oreilles.


Fan du son West Coast Psychedelic de Love, Michael veut rendre hommage à Arthur Lee en appelant son groupe The Love Fountains. C'est avec son meilleur ami Chris McCaffrey qui vit de l'autre côté de Kensington, quartier de Liverpool, qu'ils montent The Love Fountains devenu dans l'année The Pale Fountains. Les deux copains d'adolescence écoutent de la bossa et John Barry, Simon & Garfunkel, Burt Bacharach qui marqueront le style chaloupé et ensoleillé des jeunes musiciens. Michael compose ses chansons dans une veine sixties en saupoudrant ses jolies influences de son intérêt pour Herb Alpert et Miles Davis. La dose de jazz vient s'ajouter à l'ensemble pop grâce à la trompette d'Andy qui rend hommage à Miles Davies sur le premier album, dans l'intro de Beyond Friday’s Field. Michael Head également féru de cinéma et de littérature honore le Huckleberry Finn de Mark Twain en interprétant avec Marina Van Rooy, Tom Sawyer et Becky Thatcher dans la vidéo de Thank you.

Dans une interview Michael dit "I almost never went to school, I couldn’t stand the rules. At school, everybody got on my wick. So I played footie or stayed at home with me mam. She liked the company. We sang together. Mam had a fantastic way with the old songs. She made me work on my voice. It was also her that encouraged us to form a band. So we’d have three or four guitars in the living room, and mam would make us tea. Then we’d trash our six strings. …"
Refusant le conformisme de l'industrie de la musique et de leur label de l'époque Virgin, il ne s'aligne pas et continue d'écrire ses mélopées, hors du sentier, sous le nom de Shack, son frère John Head l'accompagnant avec sa Rickenbacker 12 cordes. Shack nait en 1987 alors que leur 'soul brother', le bassiste Chris McCaffrey est malade. Chris meurt d'une tumeur au cerveau en 1989. Les frères Head continuent de jouer, en consommant et se consumant.. puis signent Zilch en 1988, Waterpistol en 1995, H.M.S. Fable en 1999, magnifique, qui connait un beau succès ramenant le moral aux troupes. Suivront les deux derniers albums de Shack : Here's Tom With the Weather en 2003 et On the Corner of Miles and Gil en 2006. En 2007 sort une compilation des grands singles du groupe Time Machine et à l'occasion de deux concerts uniques, un à Liverpool et l'autre à Londres, The Pale Fountains se reforment au complet, avec Michael Head, John Head, Martyn Campbell, Andy Diagram, Thomas 'Jock' Whelan et Iain Templeton.

Michael a toujours eu ce don pour la mélodie, pour l'écriture de textes qui collent comme une seconde peau aux notes ; L'inspiration, la passion qui ne cessent depuis le mènent en 2008 au projet Michael Head & The Red Elastic Band. Idem pour John qui compose et joue avec ses musiciens, John Head & The Streams. Je conseille ardemment d'écouter leur travail qui après 35 années de carrière est toujours aussi spontané, aérien, immédiat, offrant ce fameux style 'Head' si attachant. Du grand art! De la grande pop ! MichaelHead