Translate

lundi 27 juillet 2015

Roman A Clef

Roman À Clef est le nouveau projet de Ryan Newmyer du groupe A Sunny Day In Glasgow, de Kurt Feldman des groupes Ice Choir et Pains of Being Pure at Heart, également brillant producteur, accompagnés au chant par Jen Goma, qui crée son groupe People Get Ready et chante au sein de A Sunny Day In Glasgow et Pains of Being Pure at Heart. Le trio se connait donc très bien depuis une paire d'années. Ensemble, ils viennent de signer le premier album Abandonware en juin dernier que j'estime beaucoup, l'écoutant en boucle et pensant qu'il se classe aisément dans les meilleures productions de l'année. Avec le nom de groupe choisi qui évoque ce genre romanesque ambivalent dont l'histoire de la littérature regorge, Roman A Clef propose des chansons aux textes qui se reportent souvent à la lecture, aux livres. Il y a aussi des références aux années 80 et 90, nostalgie présente élégamment dans les arrangements très stylés qui propulsent vingt ans en arrière. Abandonware et ses allures vintages offre des synthétiseurs et du tempo qui ne donnent pas envie de pousser les tables pour danser mais surtout de monter dessus. La production y est excellente, les rythmes aussi diaboliques que romantiques sur des textes pop qui nous emmènent dans des univers chatoyants. Les neuf titres sont une réelle réussite.

Abandonware (Hannah and Zoe), premier titre, plein de son shoegaze nuancé de coldwave avec des guitares pop ensoleillées répond finement au dernier titre Abandonware (Josh and Jer), sur des mots cinglants, presque coupants. Puis le virevoltant The Prisoner, aérien et mélodieux, au beat guilleret fait place à de très jolies paroles garnies de passé, de futur et d'histoires de jeunesse "The tattoo from years ago, The one you cover up with clothes, Can't remember what it meant, But you know just what it means". Toujours dans une veine estudiantine, un tempo juvénile, savamment dansant, l'excellent PSBTV aux particules eighties nous entraine à travers livres et musique qui font si bon ménage dans le milieu de l'indie-pop "The kind of books you always liked, Have just gone out of style... And the kind of music that you make, Has caught on… for a while". Roman A Clef brille dans la composition et l'orchestration, qui poursuit avec Friends today, alternative, fraiche, aux guitares et claviers superbes. Les musiciens de Brooklyn, tout comme leur compatriotes Ladybug Transistor, The City and Horses, Pale Lights, Hospitality etc parviennent à signer des mélopées vraiment chaloupées et distinguées, fortement accrocheuses et pleines de charme nostalgique comme sur Bye/Gone. L'instrumentation avec les claviers vintage, rejointe par le texte savoureux, accentue délicieusement ce côté pop old-school, où l'esthétique désirée y est florissante "Bend straight lines, Quotidian thoughts, About the Dark Age, the 60s, the 90s and the aughts". Lucky Toast poursuit dans cet esprit artistique avec une belle efficacité et un optimisme élégant à tout crin. Les deux derniers titres, époustouflants, bouclent l'écoute à thème avec brio. Roman Clay (27 BC) fait référence au nom du groupe, les livres, le romantisme, la jeunesse, les voyages, les thèmes fourmillent avec grâce sur les guitares, synthétiseurs et la voix somptueuse de Ryan "Your heart’s like an open book, Full of misdirection, And red herrings, A Roman a clef or two". Abandonware offre un style, un univers, qui marque et donne envie de l'écouter sans compter. Roman A Clef signe un disque à écouter absolument!
RomanAclef