Translate

vendredi 26 décembre 2014

Jack and The

Admirant tout le travail de compositeur et le soin technique, l'esthétique, l'inspiration de Julien Lonchamp, musicien français exilé à Edimbourg, j'écrivais en 2008 un billet au sujet de son projet Jack and The :
J'ai un réel coup de coeur pour Jack and The. Sa musique est de la même veine que celle du fantastique groupe de Nancy Orwell qui a collaboré et produit le premier album Vacation (a pop manifesto). Enregistré en France par la main de maître de Jérôme Didelot, Alex Longo de Cascadeur, Thierry Bellia de Variety Lab et Christophe Inglebert, les magiciens d'Orwell, l'album est illustré par Olivier Godot. L'écoute des titres est du pur jus pop plongeant dans les ambiances sunshine des Heavy Blinkers et des High Llamas. Le saxophone de Pierre Desassis apporte des notes de jazz, le jeu de Wulitzer d'Alexandre Longo colore les titres de son psychédélique sixties dans Thelonious Monk and John Coltrane. Les chansons sont étincelantes de références, le son est candy, joyeux, entrainant. C'est de la haute couture stylée, arrangée avec brio. Les différents instruments arrivent en cascade au fur et à mesure de l'écoute et créent une abondance de sonorités, une atmosphère rebondissante de bon aloi. Sans oublier Julien, il assure avec sa voix qui colle à la perfection au charme des mélodies. Sa voix swingue naturellement, Julien ou Jack...le fils spirituel de Harry Nilsson, des Kinks ou des Zombies, nous offre un bien bel album prometteur avec Vacation (a pop manifesto).

Le 3 décembre 2014, j'ai la jolie surprise de découvrir le nouvel EP qui annonce la confection et sortie imminente du deuxième album. Saharian Sands offre 3 titres sublimes sunshine pop qui rappellent la grâce des Beach Boys et mettent l'eau à la bouche. Autour de Julien on retrouve le batteur Conor O'Hara, le pianiste Johnny Taylor, la chanteuse Sandra Collins sur le titre Le Cygne aux Yeux Bleus, Brian Denver à la flûte et pour les cuivres et cordes, Amanda Feery et Ciaran Sutton à la clarinette, Chris Rooney au trombone, Kate McKenna au violoncelle et Ona McFarland au violon. Son ami Jérôme Didelot d'Orwell vient apporter sa patte sur le mix de Sahara Sands, deuxième morceau après le fabuleux I Think I'm Dancing qui swingue, balance une mélodie pop alternée de sonorités élégantes, typées comme sait les préparer Julien à la voix d'or qui joue aux guitares, banjo, sitar, clavier, glockenspiel, à la basse. J'ai hâte d'écouter ce prochain deuxième album justement nommé Melody Cycle. Si 2015 commence avec un album signé Jack and The, elle sera sous les meilleurs auspices musicaux.
JackAndThe
JackAndThePiggledyPop2008

Johnny the storywriter (video) from Jack and the