Translate

dimanche 7 septembre 2014

The Wedding Present / Cinerama

Sous le nom de Cinerama, il y a un auteur-compositeur interprète de talent, artiste complet, créateur de musiques et de textes magnifiques depuis 1985 quand David Gedge crée The Wedding Present à Leeds. Adolescent, il écoute la collection de disques de ses parents puis après l'achat de sa première guitare, apprend à jouer les accords sur les chansons des Beatles avec son copain d'école Dave Fielding, qui sera plus tard le guitariste du groupe de Manchester The Chameleons. Après un premier essai de groupe The Lost Pandas, David Gedge, inspiré par le Velvet Underground et My Bloody Valentine compose le premier single Go Out And Get ‘Em, Boy qui sera suivi du fameux album George Best qui lancera le groupe sur les routes, les festivals et fera sa renommée. Tandis que The Wedding Present enregistre une cascade de chansons, entouré de personnalités ingénieuses et talentueuses comme l'ingénieur et producteur de Surfer Rosa des Pixies, Steve Albini, Ian Broudie de The Lightning Seeds, le producteur des Rolling Stones Jimmy Miller, ou comme pour Watusi en 1994, l'ingénieur Steve Fisk allié à chanteuse Heather Lewis des Beat Happening, les albums regorgent d'influences sublimes et font rayonner de la pop noisy, garage, orchestrale, sixties, alternative et brillante.


David Gedge, fan des Pixies et de Sonic Youth, aussi féru du cinéma des sixties, des seventies et des musiques de films signées Ennio Morricone et John Barry, part sur l'idée d'un autre projet en 1992. Cinerama voit le jour et David en profite pour s'auto-produire et lancer son propre label Reception qui nous offrira trois superbes albums : l'opus Va Va Voom (édité en 500 exemplaires dans les premiers temps du label, tous vendus) qui offre la participation au chant de Emma Pollock des The Delgados, puis Disco Volante en 2000 et Torino en 2002. L'artiste anglais qui explore un nouveau style de pop qu'il qualifie de "Life, love, sex… and red wine", écrit seul, concentré sur ses textes en pensant aux arrangements de cordes, épaulé parfois par le guitariste de Cinerama, également dans The Wedding Present, Simon Cleave, qui participe à certaines compositions et de sa petite amie Sally Murrell qui chante sur les albums. Leur séparation en 2002 après 14 ans de vie partagée marque Gedge qui part de Leeds pour s'installer à Seatlle aux USA où il enregistrera ironiquement le jour de la saint-valentin Take Fountain qui renouera avec The Wedding Present. Avec ses chansons d'une splendeur infinie, le coeur brisé, il compose des hymnes mélodiques et les critiques ne l'appellent plus "pop star" mais le "nouveau Lord Byron" de la pop tellement ses mots et les airs poussent à la manière d'alexandrins. En 2008, El Rey est enregistré à Chicago avec Steve Albini où là encore nos oreilles swinguent au son des arrangements influencés par les Zombies, Scott Walker, les Monkees que le groupe reprend avec Pleasant Valley Sunday, les Smiths que The Wedding Present honore sur l'album Tribute to the Smiths, Neil Young dont David reprend le titre Don't Cry No Tears. En 2012, The Wedding Present ne donne aucun signe de fatigue et continue de faire frétiller nos tympans avec la sortie de Valentina. En 2013 on peut même entendre David Gedge chanter en français sur l'EP 4 Chansons suivi par l'EP chanté en allemand 4 Lieder et en 2014 4 Cân' en gallois! Fin 2014 le label Edsel Records a édité un superbe coffret sur The Wedding Presnt comprenant un livre, 3 cds, 1 dvd et je parlerais bien du single I Wake Up Screaming que Cinerama signe dix ans plus tard à 500 exemplaires en vinyle, déjà tous vendus...pour une écoute complète, rendez-vous sur le site du génial label Scopitones qui dorlote David Dedge, pour une suite bien assurée et prometteuse.
TheWeddingPresent&Cinerama