Translate

mardi 2 septembre 2014

Popobawa

J'avoue que mon oeil n'a pas forcément été attiré, au prime abord, par le nom de groupe (ayant peur d'un mauvais reggae digne de fête de la musique auquel je suis aussi sensible qu'au son de l'essorage d'une machine à laver). Le nom est trompeur, je suis ravie de ne pas m'y être perdue car les Popobawa créent une musique synchronisée, mélodique et méticuleuse. Utilisant des samples, énormément de rythmiques, Ollie Hawkins au chant et à la guitare, Sam Mcneily aux claviers, percussions, chant et guitare et Steve Walker au chant et batterie, composent une pop psychédélique élégante et ensoleillée, qui laisse entrevoir dans les textes un rayon de bonne humeur et d'humilité. Originaires du sud de l'Angleterre, le trio de musiciens à l'oreille affûtée, signe un EP en 2013 comprenant six morceaux délicieux. La richesse de leurs compositions est dans le style, unique, mêlé d'une multitude d'influences qu'on y entend. Le groupe doit écouter beaucoup de musique, du rock à la cold wave, en passant par le jazz et à la pop, s'en inspirant pour créer un style singulier ultra contemporain et très dansant. Les amateurs des Wombats, Franz Ferdinand ou les 1990's seront sous le charme des arrangements rythmés, psychédéliquement envoûtants qui expliquent l'origine du mot popobawa qui dans le fantastique et le paranormal signifie "aile de chauve- souris". Sur ce premier EP éponyme j'ai un coup de coeur pour Walls même s'ils ont tous une qualité évidente pour une première production. En février 2014 Popobawa annonce la sortie d'un second EP et offre en écoute Bloody Knees dont j'adore la version acoustique puis en juillet dernier, le single Appetite pour vraiment mettre l'eau à la bouche. Genre pop idéal en cette fin d'été, subliment arrangé et ficelé pour les suivre de près le reste de l'année. PopobawaBandcamp