Translate

samedi 20 septembre 2014

Le Weekend / Un weekend à Paris

Le Weekend est un film de Roger Michell sorti en mars 2014 qui a sa place sur Piggledy Pop. D'abord parce qu'il m'a beaucoup plu, ensuite parce qu'il est intraséquement pop, avec une bande-son concoctée par Jeremy Sams contenant des morceaux mythiques et avec des clins d'oeil à la Nouvelle Vague, aux rock'n roll et aux moeurs des années 70 des plus croustillants. Les acteurs Lindsay Duncan (Meg) et Jim Broadbent (Nick) y sont excellents, le scénario élégant et coquin à la fois, les auteurs ayant transportés les personnages originaires de Birmingham, avec l'humour british, l'excentricité, l'amour de la littérature dans un Paris poétique, classe, populaire, faisant les 400 coups dans des endroits typiques de la capitale parfois clichés et d'autres plus méconnus comme des librairies indépendantes. Les parisiens seront conquis et les autres sauront apprécier la balade romantique très parisienne qu'offre le film.

Le couple des protagonistes, deux "vieux jeunes" au profil anarchistes de gauche caviar mais intellectuelle, bookent un weekend à Paris pour fêter leur anniversaire de 30 ans de mariage. Revenus sur les lieux de leur lune de miel, les révélations sur leurs frustrations fusent, échauffent les esprits et le romantisme virevolte en un joyeux foutoir, une pagaille d'événements et d'actes du couple qui dans la forme se dissout et dans le fond est plus complice que jamais. Les événement comme le fait que le mari soit viré de son poste de professeur de philosophie quelques jours avant ce weekend à Paris, qui n'a plus un sou sur son compte, les poussent à la grivèlerie et augmentent leur connivence. Plein de fantaisie et d'humour, la présence d'un vieil ami de faculté joué par Jeff Goldblum qui vient mettre subtilement de l'huile sur le feu offre un magnifique remake de Bande à part de Godard, la scène de danse à trois dans le café avec Anna Karina, Sami Frey et Claude Brasseur.
L'autre raison de la légitimité du film sur mon blog est la présence de l'acteur et musicien Olly Alexander qui joue le fils de Jeff Goldblum, refilant en douce des joints à Nick lors d'un repas un peu intello chic qui regroupe des figures parisiennes littéraires. On retrouvera Olly Alexander (membre du groupe Years & Years) dans le rôle masculin principal du film God Help the Girl écrit par Stuart Murdoch de Belle & Sebastian où il joue de la guitare et chante ; Film nominé au Sundance Film Festival en janvier 2014.

J'ai adoré Le Weekend signé du réalisateur de Coup de foudre à Notting hill, Morning Glory, Weekend Royal avec Bill Murray, Venus avec Peter o'toole, qui est aidé du scénariste Hanif Kureishi (My beautiful Launderette). Je le conseille chaleureusement parce qu'avec Nick Drake sur la bande son, Bob Dylan en fond sonore pour se brosser les dents au Plaza Athénée Hotel, Bernie Benett pour visiter la basilique de Montmartre, les tombes de Samuel Beckett et de Jean-Paul Sartre au cimetière Montparnasse, la brasserie Dumonet rue du Cherche Midi, le restaurant La Dame de Pic ou encore la librairie Tschann, c'est un régal .