Translate

mercredi 20 août 2014

Pete Fij / Terry Bickers

Voilà l'album le plus gorgé de sensualité de l'été et classé par mes soins au top des albums Piggledy Pop de l'année 2014. Pete Fij, qui jouait dans Adorable et dans Polak se coalise à Terry Bickers de House of Love et de Levitation. Autant dire que cette alliance anglaise amène un résultat probant. Voilà quelques années que les deux artistes n'avaient plus foulé le sol d'un studio d'enregistrement. Pete Fij utilise son nom Piotr Fijalkowski en 1991 à Coventry pour former Adorable qui signera deux albums avant de splitter, puis suit le nom Pete Fijalkowski pour le projet Polak qui signera deux fabuleux albums en 2000 et 2002, formation dans laquelle joue aussi son frère Krzysztof Fijalkowski du groupe The Bardots. Apparaissant parfois avec House of Love, étant ami de longue date de Terry Bickers, en 2008 Pete avec une poignée de nouvelles chansons est prêt à entrer en studio quand un festival l'invite à venir jouer sur scène, il appelle son complice pour l'accompagner. L'idée de travailler ensemble fait son chemin et en 2013, Pete Fij/Terry Bickers édite un premier single, puis plusieurs, qui aboutiront sur Broken Heart Surgery le 7 juillet 2014. Une première version acoustique précède l'album comprenant les reprises réussies, Homeboy de Adorable et Love Vigilantes de New-Order. Quant à Terry Bickers, avec la création de House Of Love en 1986, il ne sait pas encore qu'il entre dans l'histoire de la britpop, de la pop, simplement, et en deviendra un acteur incontournable au mêmes titres que Felt, The Pastels, Teenage Fanclub, The Jesus and Mary Chain, My Bloody Valentine etc.



Sur le dernier bijou Broken Heart Surgery Terry accompagne Pete qui avait ces titres depuis 2008 avec un brio irrésistible. Les 10 magnifiques titres du disque créent une ambiance feutrée, moderne, pleine de poésie et d'influences comme Lou Reed et Burt Bacharach. Insolent de charme l'album commence avec Out Of Time qui parait en vidéo, tournée et réalisée par Pete, diplômé de la Warwick University en art visuel et cinéma. Dans une atmosphère tendre et mélancolique, c'est une déclaration d'amour par email sans répondant de la part du narrateur qui n'est pas un "techno-lover". Mélodies et interprétations de qualité s'enchevêtrent, s'alignent, se mélangent à la perfection sur Downsizing qui évoque la correspondance d'une dulcinée sur internet ornée d'accords de guitares électriques et acoustiques voltigeants. Le mellow enchanteur dans la veine Velvet Underground de Betty Ford et Terry brillant au tambourin, imprègne l'écoute de douceur sensuelle, comme The Sound of Love, pièce harmonieuse et appétissante, brulante de sentiments sur des guitares qui ont l'à-propos, habillé du grain de voix Pete, séduisant et chaud. Breaking Up rappelle Lou Reed avec des sonorités psychédéliques que Terry étant fan de Syd Barrett maitrise. L'harmonica, le hands-clap, les guitares rock y sont diablement dansants, savoureusement rythmiques quand le langoureux Loved & Lost entre en piste, avec ses distorsions dans les cordes et son chant de velours. La caresse sonore poursuit ses ondulations avec Parallel Girl au texte infiniment amoureux et au mariage piano-guitares fulgurant d'efficacité. L'acoustique de Queen of stuff souligne le sérieux et le triste de la profession de la jeune femme qui enchaine sur Gravity, bilan affectueux et langoureux qui ouvre la marche à l'excellent I don't give a shit about you, mordant d'humour et de sarcasmes, berçant dans le tempo velvetien et joliment entêtant concluant sur "please, please, please, get out of my mind". Mais c'est raté car Broken Heart Surgery de Pete Fij/Terry Bickers parcourt l'échine à la première écoute puis devient capiteux et grisant dès la seconde. A écouter assurément.
BlogPete&Terry