Translate

vendredi 22 août 2014

Miss Mary

En 1998, les deux frères Jeff et Joel Mellin créent à Boston le label Stereorrific, pour signer et produire dans un premier temps leurs propres disques. Tous deux musiciens brillants, Joel déménage à New-York pour ses études et lance The Oscillators quand son frère ainé compose ses titres et joue en solo. Les deux premières productions de Stereorrific seront les deux albums de The Oscillators, Let’s Rock Instead en 1998 et In-cog-neat-o en 1999, année durant laquelle Jeff signe son magnifique album solo Jeff Mellin Saves the World Parts 1 and 2. The Oscillators commencent à jouer en 1996 avec Wendy Morrill à la batterie, Matt Saunders à la basse, la chanteuse Samantha Blake et la guitariste, chanteuse et auteur-compositeur du groupe, Mary Stopas (Mary Saunders épouse de Matt depuis). Après l'université, Jeff revient à Boston et cherche à étendre l'activité du label. La jeune musicienne Mary Stopas qui compose des mélopées jangle-pop et garage-pop y signera son opus Hey Blue sous le pseudo de Miss Mary en 2000. A ses côtés, en studio, biensûr les frères Mellin, Jeff joue de l'harmonica, Joel de l'orgue, de la guitare et produit l'album, Greg Porter est à la batterie, Todd Jones au banjo et il y a la présence notable du bassiste Peter Weiss, musicien de la scène locale de Boston qui sera connu plus tard pour son projet The Weisstronauts et deviendra la troisième tête décideuse de Stereorrific.

Toute cette clique talentueuse met en exergue les compositions de Mary qui chante avec une énergie stylée pop des années 60 qui pourrait se glisser dans le genre de Margo Guryan, Jonathan Richman ou plus proche dans le temps, The finishing School, Softies, Dressy Bessy. Sur les 9 titres, Miss Mary s'offre en guise de clin d'oeil aux sixties la reprise de Lee Hazlewood, My Baby Cried All Night Long. Dans son style rétro-pop, Mary signe des mélodies dansantes, à la trame dévergondée et aux réminiscences punk de la scène lo-fi new-yorkaise d'où elle est originaire. Elle écrit des textes naifs et courtois qu'elle interprète avec brio de sa voix sucrée et sensuelle. L'ensemble est harmonieux, solide, de That's How I Feel qui sera repris des années plus tard par Pete Weiss à The Cutest Boy, les arrangements d'orgue, de cuivres, de guitares garage sont fort ravissants.
5 ans plus tard, Miss Mary revient en studio pour signer le génial album de 14 chansons, Ready 2 Pop, s'entourant de la même excellente équipe d'amis musiciens, Joel Mellin à la guitare, orgue, batterie, piano et arrangements, Matt Saunders qui est époustouflant à la basse, Kristin Mueller à la batterie, Jeremy Abbate au violon et Mary à la guitare et chant. Les deux frères Mellin offrent aussi des compositions et signent les titres I Don't Mind (If You Stay Over), Ordinary, All the Same, Silly Boy, Don't Be So Sad et Dreaming of You.

Avec son style "brute de pomme", ses mélodies immédiates, ses pulsions aussi punk que candy-pop candide, Miss Mary est une comète pop dans un milieu souvent masculin. Ses harmonies garage rondes de fuzz de guitares s'allient fort bien à ses textes ingénus. Déjà au coeur des The Oscillators la belle aux boucles d'or ne rougissait pas de composer des airs musclés et stylés rock psychédélique que Jeff Mellin se faisait un plaisir d'accomplir à la sittar en y greffant du cor et de la trompette. Je conseille cordialement l'écoute de ces deux albums de Miss Mary, profilés pour l'été qui ne prennent pas une ride. joelmellin.com