Translate

samedi 19 juillet 2014

The Shebrews


The Shebrews composent une pop ornée d'une floppée d'instruments comme des cuivres, un accordéon, basse et guitares qui créent une ambiance sixties. Le groupe de Minneapolis apparait en 1995 avec l'opus Leave All Your Old Loves et compte deux auteurs-compositeurs : Stephanie Winter, americano-anglaise et John Crozier, tous deux membres de The Legendary Jim Ruiz Group. Chacun pris par leurs projets parallèles, Stephanie Says pour Stephanie et Hang Ups pour John, ils se retrouvent en studio en 2001 pour concocter leur deuxième album et dernier à ce jour, Off With Their Hearts. Entre temps, The Shebrews signent nombre de singles et apparitions sur des compilations.
LegendaryJimRuizPiggledyPop


Off With Their Hearts, bondé et blindé de nostalgie, aussi romantique que dansant est un objet splendide. Turning Red ouvre le bal avec une rythmique survoltée et enthousiaste qui accompagne le chant de Stephanie tranché et mélodieux arrangé en choeur sur des guitares smithiennes et une batterie endiablée. Puis The trouble with Harry arrive gracieux dans les oreilles pour une interlude guitare acoustique-chant de 1 minute 12 avant de nous entrainer et transporter en France avec Paris c'est toi, chantée en français dans une ambiance piano-bar et accordéoniste de Montmartre sur un tempo digne des yéyés. Survient la basse majestueuse et grandiose de Jim Ruiz qui vient jouer sur Leave Your Old Loves, morceau sublime par le chant de Stephanie et les arrangements de guitares un peu lounge, sucrés qui plongent dans l'atmosphère oldies, french pop de Françoise Hardy. Cette douce impression se poursuit grâce à I wish i was her, naif, mélancolique dont les harmonies sont  savamment empaquetées de tambourins, guitares et basse. L'envie de danser revient avec la reprise de Jessica Griffen, Motorbike Girl et son parfum twist des fifties, rock bee- bop revigorant. L'univers fifties continue avec la cover des Kinks, Strange Effect, où Jim Ruiz revient prêter son immense talent de guitariste pour créer une rythmique langoureuse aux reverbs typées Shaddows. Le resplendissant Turning Blue conclue l'écoute, faisant écho au Turning Red d'ouverture. The Shebrews qui apparaissent sur les compilations Montecarlo en 1997 (aux côtés de The Orchids, The Pastels, Blueboy, Trembling Blue Stars etc) et Paris Vu Par... en 2000 ( aux côtés de Mr Wright, The Cherry Orchard, White Town etc) séduiront les amateurs de Comet Gain, The Clientele ou The Wedding Present. Je conseille chaleureusement l'album Sex, Socialism, And The Seaside signé de Stephanie Winter alias Stephanie Says et son accent frenchy délicieux sur le titre Qu'est-ce que tu fais ainsi que la multitude d'albums sur lesquels John Crozier joue de la guitare, de l'orgue, harmonica, basse, piano compose et produit comme ceux de The Hang Ups, Milk, Ninotchka, Ninian Hawick et dernièrement deux albums de The Owls.