Translate

lundi 21 avril 2014

Roland Garros

Wimbledon apparait en 1875, 4 ans plus tard à New-York, le 31 août 1881 est ouvert l'Open des États-Unis, puis ce sera au tour de l'Open d'Australie à Melbourne en 1905 et enfin, le dernier né du quartet du grand Chelem mais pas des moindres, le nommé Internationaux de France qui se dispute à cheval sur le Stade Français et le Racing Club de France, dès 1925. Le stade Roland Garros ouvre ses portes à Auteuil en 1928 grâce aux exploits dans le championnat français et dans les autres compétitions internationales des Mousquetaires : René Lacoste, Henri Cochet, Jean Borotra, Jacques Brugnon


Celui qui marque de son empreinte l'histoire du tennis, c'est l'Alligator, le Crocodile dandy, le premier français qui gagne la coupe Davis, René Lacoste. C'est à New-York qu'il remporte le bouclier d'argent en 1927, et selon le principe du Challenge Round (le gagnant accueil l'année suivante la Coupe Davis), la France doit donc vite songer à construire un stade, n'ayant pas encore de structure suffisamment grande pour contenir un large public. Pour ce faire, on missionne Pierre Gillou, capitaine de l'équipe de France et Emile Lesieur, Président du Stade Français qui dénichent des financements et mettent sans hésiter, leurs propres biens dans l'affaire ce qui, alors que la France peine à se relever au sortir de la Grande Guerre est un véritable défi, une belle audace. Pierre Lesieur, est en 1906 étudiant à HEC, tout comme son camarade de classe Roland Garros. Les deux amis combattent côte à côte pendant la Première Guerre Mondiale en tant que pilotes de chasse jusqu'au 5 octobre 1918 quand Roland Garros meurt dans une bataille aérienne. Pionnier de l'aviation, il a 25 ans quand il réalise l'exploit de la première traversée de la méditerrannée en 1913, puis l'invention d'une technique de tir à travers l'hélice de l'avion de chasse. Son ami Emile Lesieur, devenu un grand rugbyman du Stade français exige que le stade qu'on lui demande d'ériger porte son nom. 1928, les travaux commencent à Auteuil et au mois de mai, Roland Garros offre son premier match officiel.






J'ai foulé la terre battue de Roland Garros, d'autres surfaces aussi, pendant des années pour apprendre à jouer et surtout pour accompagner mon entourage qui savait très bien jouer (lui). J'ai vu le tennis évoluer ces 30 dernières années avec un peu de nostalgie, pas pour la raquette en bois et les boyaux mais plus pour le jeu et les longs échanges qui étaient savoureux, intenses et parfois drôles. Les matériaux ont évolué, les techniques ont suivi et les joueurs ont gonflé. Ca tape, ça bourine, ça cartonne des records de vitesse et de force, moins agréables à regarder avec des échanges de plus en plus courts. Service-retour gagnant. Set et match plié. 



Suzanne Lenglen, dite la Divine, n'est pas témoin de ce changement. Personnage dans l'histoire du tennis elle aussi, elle gagne à 15 ans le championnat du Monde en 1914, puis continue pendant la guerre à s'entrainer essentiellement avec des partenaires masculins, attendant que ses amis officiers reviennent du front. En 1919, à la surprise générale, la jeune Suzanne a 20 ans quand à Wimbledon, elle détrône l'anglaise Dorothea Lambert Chambers, 7 années de suite championne sur ses terres. Lenglen devient imbattable, un ouragan qui remporte Wimbledon 6 fois de suite et les internationaux de France en simple 6 fois également et les championnats du monde de 1914, 1919, 1920, 1921, 1922 et 1923. Elle gagne 241 tournois en 7 ans, 81 en simple et 3 médailles olympiques dont deux en or. Suzanne Lenglen a une personnalité époustouflante, un sacré caractère : elle est combattive, jolie, apporte sa touche en inventant une nouvelle manière de se vêtir pour mieux jouer et pose ses conditions lors des tournois comme à Wimbledon en 1926, refusant de jouer deux matchs de suite (simple et double), refus pris comme un afront par la reine présente dans les tribunes. L'indomptable et perfectionniste Suzanne Lenglen est une muse pour les Mousquetaires, la "diva" les inspire. René Lacoste, surnommé le crocodile à cause de sa tenacité et sa patience dans son jeu de fond de court, progresse en suivant les conseils avisés de son amie Suzanne qui lui fait adopter sa technique du coup droit et sa montée au filet. Elle ouvre sa propre école de tennis en 1927 qui devient officiellement le plus grand centre d'entrainement français, reconnu par la FFT en 1936.






En 1997, le court A de Rolland Garros est baptisé court Suzanne Lenglen, deuxième plus grand du stade après le Central de 14 911 places, sa capacité est de 10056 places. Le stade comporte 5 courts en 1928, double le chiffre en 1980, s'agrandit encore en 1986 avec 19 courts, pour en compter 23 en 1994. Le Court Central nommé court Philippe Chatrier (champion de France junior en 1945, devient un des meilleurs joueurs mondiaux, président de la FFT, président de la Fédération internationale, puis membre du CIO), offre quatre tribunes qui portent évidemment les noms des Mousquetaires : Tribune A Jacques Brugnon, Tribune B Jean Borotra, Tribune C René Lacoste et Tribune D Henri Cochet. Depuis le fameux stade a vu défiler une cascade de championnes, Connolly, Wills, Smith Court, Evert, Navrátilová, Graf, Seles, Williams, Davenport, Sanchez, Hingis, Pierce, Henin ; De champions, comme Wingfield, Davis, Budge, Fred Perry, Rod Laver, le génial Rosewall, Newcombe, Connors, Borg, Noah, Becker, le grand Chang, Lendl, Mc Enroe, Sampras, Agassi, Murray, Lewitt, Kuerten, Söderling, Safin, Roddick, Djokovic, Nadal et Federer...
Rolland Garros c'est aussi un show télévisé où certains font le spectacle chacun à sa manière comme Ilie Nastas, Michel Drhey, les interiews de Nelson Monfort et ses traductions inspirées comme "Michael Chang remercie Luigi", Jean-Paul Loth, les pitreries d'Henri Leconte, Barhami, l'histoire d'amour née sur la terre battue parisienne en 99 entre Steffi Graf et Andre Agassi.






Le tennis s'est démocratisé au fil du temps, en France on a voulu le démocratiser à outrance dans les années 80 ce qui, selon moi, a été une erreur. Il faut être apte à respecter ce sport né du jeu de paume et pouvoir comprendre l'histoire du tennis, les âmes qui l'ont rendu célébre, comme Suzanne Lenglen, les vaillants Mousquetaires et leurs légions d'honneur . Que ce ne soit plus un sport d'élite et qu'il devienne plus populaire est une belle chose tant que les pratiquants, les initiés, saisissent bien cet esprit. Son thème est exploité dans la culture pop, au cinéma avec Match Point de Woody Allen, La plus belle victoire du britannique Richard Loncraine, dans la série américaine Sopranos, les films d'Yves Robert, en littérature il y a Comment j’ai réussi à me faire passer pour John Mc Enroe par Dupuy et Berbérian, Philippe Delerm et Un autre Regard, Nicolas Rey, Le tennis est un sport romantique d'Arnaud Friedmann et le superbe livre Beaux gestes signé Charlélie Couture qui regroupe ses dessins et aquarelles.
Dans la musique pop, avec Dent May et son titre God Loves You Michael Chang, Hugh Laurie I'm in Love with Steffi Graf, Sonny & the Sunsets, Vampire Weekend, Picturebox signe Gabriela Sabatini, Gran Kino I love tennis, Autocollants qui chantent Tennis Racket, Royal Osprey Tennis Ball Trajectories early version, West Side Tennis Club, Otouto Tennis Players, Cream Anyone For Tennis, Pernice Brothers The Ballad of Björn Borg, Jessica Fletchers Summer Holiday & Me et côté français il y a en 1914 Erik Satie qui joue Le Tennis au piano, en 1977, Serge Gainsbourg écrit pour Chamfort Tennisman. Il y a aussi Housse De Racket, Vincent Delerm qui signe Les jambes de Steffi Graf et Court Central, Guillaume Bassard alias Doggy, Papaye qui entonne Tennis ou Monica Seles, Anais, Martin Solveig & Dragonette avec Hello, Dionysos chante John McEnroe et l'été 2001 sort la compilation pop frenchy Simple Messieurs Tahiti Boy, Hopper, Gallantry proposent des perles dansantes comme Nathalie Tauziat white panties, Bjorn Borg (practice), entering the court, John McEnroe, Mats Willander etc..13 morceaux qui sent bon la terre fraiche de Roland Garros
Aux amateurs de la balle jaune, la terre rouge et des rutilants géraniums, ce sera à vous de jouer le 25 mai prochain pour la 34ème édition de Roland Garros.