Translate

samedi 12 avril 2014

Daniel Carlson

Daniel Carlson est un auteur-compositeur, multi-instrumentiste également arrangeur qui pourrait bien être le fils spirituel de John Lennon, McCartney ou Brian Wilson. Ce natif de Chicago où il grandit, part s'installer à New-York dès les années 90. Musicien hors paire, il a l'oreille fine et organisatrice, compose en ayant en tête une flopée d'instruments et écrit ses partitions comme un maître d'orchestre. Ses titres pop, sunshine, psychédéliques, se dévoilent en 2001 avec un premier EP Somnar, puis un deuxième en 2004, Now, tous deux enregistrés avec les amis qu'on retrouve dix ans plus tard toujours à ses côtés, les producteurs Ken Sluitter et Chris Bruce aussi guitariste, l'ingénieur et pianiste Mark Greenberg qui travaille avec Real Estate, Low, Wilco, Andrew Bird , et le multi-instrumentiste Jonny Polonsky, proche collaborateur et ami de Franck Black, Donovan, Johnny Cash, Neil Diamond, comptant la précieuse présence du producteur Neal Ostrovsky sur Now. Daniel Carlson enfant, est entouré de bons disques à la maison, sa mère qui une grande amatrice de musique, l'inscrira à des cours de batterie. Il découvre tôt les Beatles et les Mamas & the Papas. Adolescent, laissant la batterie, il passe à la guitare, la basse et un peu le clavier, puis découvre les Carpenters, Burt Bacharach ce qui déclenche une fascination et une passion pour la pop orchestrée et arrangée. Depuis, Daniel qui se replonge dans l'écoute des Beatles, XTC, High Llamas, Stereolab, The Divine Comedy, compose lui-même de la chamber pop stylée sixties, ornée de mellotron, de moog, de cor et trompettes avec des arrangements , riches aussi de son seventies.

Aimant l'idée du EP en version vinyle, l'artiste met sept ans, oscillant entre des coopérations à New-York et ses amis qui se trouvaient à Chicago avant de signer de nouveaux titres en 2010, prévus pour un EP qui se transformera au fil du temps en album grâce aux conseils de Sean O'Hagan des High Llamas qui participe au disque. Aviary Jackson parait donc avec l'aide du producteur Michael Leonhart qui travaille aussi avec Steely Dan et Yoko Ono, et le soutien fidèle de Neal Ostrovsky, Sean et Karl Jensen pour la pochette et le titre. Album conceptuel, les paroles évoquent la mélancolie, des états-d'âme dans des lieux différents qui forment une histoire, un scénario sonore inspiré de Chicago, New-York et Amsterdam où Daniel vit une partie de l'année. Inspiré et prolifique, Daniel Carlson écrit et compose pour d'autres artistes comme ses collaborations variées à la compilation sur le footballeur et entraineur allemand Jurgen Klopp, Hopp Around the Klopp, enregistrée par John et Frank Navin de The Aluminium Group où Daniel co-écrit Summer of 82 avec Jérôme Didelot du groupe français Orwell. Les projets pleuvent, comme celui de la reprise des poèmes de William Blake par Jude Cowan et le disque signé avec le groupe gallois Pulco. L'été 2013 arrive le deuxième album qui sent le sable chaud, ensoleillé et iodé, Me You You Me qui est enregistré à Los Angeles, avec la complicité de Pete Min et toujours Chris Bruce. Là encore Daniel Carlson nous offre une bouffée de mélodies pop élégante, fleurie de guitares, d'orgue, de violoncelle, de cor, de mots qui font rêver et voyager. Avec sa voix lumineuse, Carlson brille sur It's a Joke où la basse et la rythmique soft et sucrée accompagne des choeurs magnifiques. Le Moog de Lins nostalgique glisse sur le temps qui passe, la mémoire vive, pour accueillir la bossa langoureuse de Heaven's Sake et la ballade amoureuse et galante If I Could Try dont l'écho et le départ sont matérialisé par le son élancé des guitares. I'm Tired, au thème sentimental fragile et vulnérable, est arrangé avec une basse solide et un chant posé, fort harmonieux quand Pearl évoque plus de perspective et d'espoir sur un piano divin. Seven Seas mitraille de mots cinglants sur un air raffiné et une orchestration soignée. I can see it poursuit dans le charme désuet et chic des harmonies sixties, avec des accords aboutis. Les harmonies electro-vintage de Eko proposent un joli voyage sonore psychédélique jusqu'aux rives de la pop, pour amérir sur le piano de Lost your Mind, qui conclut l'écoute avec douceur. Me You You Me est un album cousu de fil d'or romantique par l'ésthète Daniel Carlson qui pomponne 10 titres stylés et classes ornés d'harmonies merveilleuses et de son chant gracieux.
DanielCarlson