Translate

samedi 15 février 2014

Ferns

Ferns est un groupe malaisien qui avec son nom, "fern star" désignant une famille de fougères, et le titre de leur opus de 2007, On Botany, nous livre un univers plein de pétales, d'oxygène, de fleurs des champs dans leurs mélopées. Originaire de Kuala Lumpur, les membres du groupe aiment Camera Obscura, Wilco, Jens Lekman etc, et ces jolies influences se distinguent dans leur pop rêveuse et élégante. Les guitaristes, Johan et Warren qui chante, le bassiste Adrian, le batteur Rudy et la claviériste Abby qui chante aussi, offrent un univers pop délicat, frais qui remporte un franc succès auprès des médias et du public, classant On Botany meilleur album indie-pop de l'année . Sur scène, le groupe est invité en Suède à partager l'affiche avec Pelle Carlberg et Club 8. Les arrangements fifties et sixties peaufinés twee sur les dix titres accompagnent des textes mélancoliques qui toucheront les amoureux déçus et les coeurs brisés. Les sentiments désespérés sur The Western Front "I honestly believe, Momentum breaks my heart"..."I honestly believe, This war was lost for me", ou sur This Sweet Refrain "Today you'll find, Another sad scene inclined, Make up your mind, All of us've gone through hard times" se lient de manière contradictoire à des harmonies légères, mellow et pailletées. Le thème romantique à toute épreuve est décliné sous toutes ses formes et ses temps dans une ambiance champêtre comme sur Finding love in a handful of beans avec ses feuilles, son fermier et ses saisons.


En 2011, Ferns revient avec l'album Fairweather Friends où l'esprit apparait moins désanchanté, parlant de soleil, d'arc-en-ciel sur des rythmiques dansantes aussi belles que sur Botany. Les guitares fluides et taquines avec des distorsions et des échos sculpent des airs un peu fifties. Lumineuses, les harmonies colorées et variées se font pastels ou flashy. La pleine palette sonore des Ferns est agrémentée de la voix limpide et suave de Warren Chan. L'écoute des dix titres tend à l'escapade dans une atmosphère plus cabotine et positive comme sur Miss Stormcloud "I know a girl who's good at bringing out the rain, She makes me think of things that I just can't explain" ou encore sur A Funny Feeling où les cicatrices semblent bien refermées "Some kinda romance I'll do a silly little dance, Don't need no metaphors, It's just you I adore". Les bonnes ondes émotives sont ornées de ukulele, de guitares et d'un piano revigorant avec des textes métaphoriques autour des éléments de la nature sur I Should Be Having More Fun qui égrène les saisons et les astres. Ferns sait attraper l'attention et l'envelopper avec ses deux albums aussi délicieux et parfaits qui je l'éspère seront suivis d'autres productions.
Ferns