Translate

samedi 25 janvier 2014

Luke Barwell

Luke Barwell est la figure dans le monde indie-pop à laquelle je suis attachée. Son style et sa signature reste inchangé depuis des années même si l'artiste s'adapte techniquement aux nouveautés, sa voix et ses compositions sont uniques. L'artiste anglais né en 1973 dans le Yorshire est designer, producteur et auteur-compositeur. L'aventure musicale commence en 1995 quand Luke Barwell assure la batterie du groupe Salako, ainsi que l'écriture et la composition des chansons. Avec lui, David Langdale, James Waudby et Stu qui est d'abord bassiste puis pianiste en laissant échangeant le rôle de bassiste à Luke en 1997. La rythmique riche, réfléchie et psychédélique de la batterie ou de la basse constitue la griffe de Luke Barwell. Une belle amitié se noue avec le label Jeepster dont Salako sera des plus importantes signatures avec Belle and Sebastian et Snow Patrol. Plus de 
détails là : SalakoPiggledyPop



En 2002, Luke Barwell continue en solo quand Salako se met au vert. C'est sous le pseudonyme Bitmap que le musicien signe son fabuleux opus Alpha Beta Gamma nommé comme un des meilleurs albums de l'année par le Sunday Times et le NME. Avec des influences comme les Beatles, les Beach Boys, le genre de Bitmap est résolument moderne, le chant majestueux de Luke Barwell comparable à celui de Beck est agrémenté d'une basse omniprésente et géniale. En 2004, Barwell revient avec Salako pour un dernier album au nom évocateur The Story of Our Life So Far. Prolifique et très actif sur les scènes européennes, il poursuit l'année suivante avec un deuxième album de Bitmap, Micro/Macro. Les deux disques de Bitmap explorent la pop sous un volet electro, folk, acoustique dans la veine qui le caractérise, alternative et psychédélique. Touchant au mélancolique ou au bossa nova sur Spyrograph, au dansant poppeux Run James Run, tous les titres du multi-instrumentiste sont riches de musicalité et d'harmonies. En 2011, le maestro de la pop lance son label Love Our Records et enregistre de nouveaux titres electro-pop groovants et dansants sous le nom de Black Dots. Luke Barwell, prince des rythmiques offre un drôle de single en 2012 qui vante les qualités de voleurs des français devant l'eternel, French Thieves qui est suivi du single This Stinking World au printemps 2013, offrant une ambiance maritime qui évoque élégamment les falaises, un capitaine sur des vagues valsantes et un tempo diabolique. 


Parallèlement, Luke Barwell est aussi producteur et travaille notamment depuis 2011 avec le groupe Heroes of the Mexican Independence Movement qui a un genre musical pop psyché et jangle pop influencé par le Velvet Undergound, Jonathan Richman, plein d'esprit et de drôlerie comme sur les titres Ennio Morricone fed on a diet of early Belle & Sebastian ou encore The Last of the Tea Drinking Temperance Meetings. Il produit aussi Age of Jets et leur album Go Go Gadgets Pop, Looper, Snow Patrol et Fonda 500. En attendant une prochaine production de Black Dots ou de Bitmap, les mélodies de Luke Barwell se savourent à tous les temps.