Translate

jeudi 16 janvier 2014

Euros Childs

Euros Childs est le projet solo du leader du groupe Gorky's Zygotic Mynci apparu en 1995 la première fois et dont la performance prolifique a donné une douzaine d'albums en dix ans. Celui qui marque le tournant du groupe est Barafundle de 1997, aux influences de pure pop mêlées aux celtiques avec la présence de cithare, guimbarde, de banjo et de violon. Le groupe gallois remporte un franc succès au fil de leurs créations comme avec l'album Spanish Dance Troupe de 1999, sans compter le fabuleux How I Long to Feel That Summer in My Heart sorti le 18 septembre 2001. Euros Childs est un auteur-compositeur-interprète de talent, la figure emblématique de la pop galloise. Après avoir participé à l'album Barnes & Noble de Syd Matters, son album Chops en 2006, Bore Da en 2007, une collaboration au dernier disque de Kevin Ayers, Unfairground, aux côtés de Jeff Baron des Essex Green et Gary Olson des Ladybug Transistor, Euros Childs enregistre aussi un single avec Norman Blake des Teenage Fanclub. En 2014, le gallois magicien nous offre son nouvel album, Situation Comedy aussi stylé, ludique et ultra mélodique.


  

Le génial Tête à Tête est dansant, rythmé, évidemment aussi drôle et espiègle avec une note de romantisme frenchy dans le titre qui se retrouve dans Avon LadyEuros Childs chante en français pour décrire une esthéticienne dépressive. Le lyrisme est dans le choix des mots, mais aussi dans la musique où la flûte médiévale devient psychédélique. Second Home Blues est un ravissement sonore qui peut évoquer autant McCartney que Brian Wilson, avec une note contemporaine et un humour infini supplémentaire confirmé sur Ooh La Oona qui me fait penser au style narratif et succulent de Jonathan Richman. Brides in the Bath stylé Syd Barrett, est tout aussi sarcastique et mordant avec un ton agressif dans le chant de Childs puisqu'il parle du serial killer George Joseph Smith. La douceur mélodique revient sur Give a Girl a Hand, comment un mari se retrouve sous forme de fromage au bras de sa femme. La manière de décrire les situations de couple, épouses voraces et intéressées, maris dignes de baudruches est désopilante, croustillante comme sur Holiday From Myself où le mari décrit dans le texte a vraiment besoin de vacances. Tina Said relate un amour d'adolescent sur une rythmique ravissante, un texte romantique qui parle de "moon", mot chéri par Childs. La mélopée est un bijou au milieu de l'écoute, un petit chef d'oeuvre pop comme sait si bien les sculpter Euros Childs. Daddy's Girl est son "honeymoon" ramènent au constat du mariage qui se transforme en boulet au pied dans une atmosphère de country alt musique. Le chant est toujours bien drapé sur chaque titre, correspond au texte et montre que Childs a une voix élastique maitrisée qu'il sait adapter à chaque thème. Son chant folk sur Daddy'Girl devient presque seventies à la Bowie sur le savoureusement comique Good Time Baby (Talk to Me) et ses guitares taquines, rock'n roll, son orchestration alternative psychédélique fabuleuse qui montrent le brio et le talent infini pour la composition de Childs. C'est sur des notes de piano splendides des 13 minutes de Trick of the Mind, que le gallois conclue le disque magnifique riche de personnages, d'instruments, d'humeurs et de sentiments colorés. Impossible de s'ennuyer à l'écoute de Situation Comedy qui concentre des moments de vie jouées comme des scénettes par ses personnages loufoques. L'instrumentation réussie de Childs accompagné des membres de The Wellgreen, Marco Rea à la guitare et Stuart Kidd à la batterie, des flûtes jouées par Laura J Martin et la basse par Stephen Black est intelligente et délicate. Euros Childs est un auteur-compositeur orfèvre doté d'un sens aigu de l'observation, de poésie et de philosophie mis en musique de bien belle façon. A se procurer absolument auprès d'Euros Childs et son propre label National Elf.  
EurosChilds
TheWellGreenPiggledyPop
EurosChildsPiggledyPop