Translate

dimanche 24 novembre 2013

The Bank Holidays

J'écrivais en 2008 : Constitué de deux membres norvégiens, Bekk Reczek et Nat Carson, fans des Kings of Convenience, le groupe australien est au complet avec James Crombie et Stuart Leach. Ils se font connaitre en 2004 avec l'ep Good Looks to Camera puis un autre ep l'année suivante Day For Night. Le vinyl Love is my Velocity sort en 2006. Voilà les Bank Holidays sur les rails. Bekk chante avec les Peter, Bjorn & John lors d'une tournée australienne et on aperçoit même le groupe faire une première des Belle & Sebastian en juin 2008. Enfin un album, signé chez The Lost & The Lonesome, le label de Stanley Paulzen alias Fred Astereo, et produit par J.Walker, voit le jour en 2007. Le disque, As a Film, est une réussite absolue. Au royaume de la pop, The Bank Holidays s'offre un rang confortable et indiscutable. De la veine des Zombies, influencées par les Beach Boys, les Shins, les compositions fleuries de flûtes, cordes, guitares et d'harmonies vocales forment un tout en or brut qui ne sort plus de la platine. Les titres sont emplis de paroles joviales, construites comme des formules magiques qui tendent à se rouler dans l'herbe, faire du clap-hands en coeur avec les coccinelles, se ballader en rosalie en fredonnant des "pa pa pa pa" popeux. 
TheBankHolidays2008PiggledyPop Les compositions de Nat Carson et de James Crombie qui se partagent l'écriture, guitares et basses, la rythmique endiablée de Stuart Leach et la voix cristalline de Bekk Reczek reviennent en 2010 avec Sail Becomes a Kite. Avec une production et des arrangements impeccables, The Bank Holidays signent un superbe album de 12 titres typés sixties avec des choeurs évoquant le style de Brian Wilson et des lignes de guitares surf ou garage qui prêtent à dodeliner du chef. Les harmonies y sont parfaitement construites, automnales et délicates, où les clap-hands et le glockenspiel s'allient aux textes mélancoliques et bouillonnants à la fois. Les origines diverses des membres du groupe, mêlant la Norvège, l'Angleterre et l'Australie nourrissent les chansons comme Oxford Street, profilées comme des scenari de films comme sur Particles, In The Desert ou The Motif par l'excellent producteur Steve Bond, présent sur chacun des albums. De manière fidèle, le génial label Lost and Lonesome accompagne leur travail et signe également le nouveau projet de Nat Carson et Stuart Leach, groupe nommé Captain Coach qui a joué hier soir, le 23 novembre à la soirée anniversaire des 15 ans du label, accueillant Bart & Friends, au sein duquel joue le leader du label Stanley Paulzen, The Zebras, The Sublets, The Icypoles etc. Captain Coach promettent un album grandiose et j'éspère qu'ils passeront jouer en Europe comme The Bank Holidays l'ont toujours fait. A suivre absolument !