Translate

mardi 5 novembre 2013

Jonathan Richman

Jonathan Richman est un jeune homme pour qui les lecteurs de Piggledy Pop vouent surement en commun une grande admiration. Né en 1951, il commence à jouer de la guitare à 15 ans, il chante en public dans les squares de Boston à 16 ans, déménage à New-York pour ses 18 ans et crée à 19 ans le groupe mythique des Modern Lovers. Le jeune auteur-compositeur est alors influencé principalement par le Velvet Underground dont il est fan au point de rester dormir plusieurs nuits durant sur le canapé du manager du Velvet au renommé Hôtel Albert où il lui arrive de monter sur le toit pour chanter. De retour à Boston dans l'année 1970, il forme les Modern Lovers avec son ami d'enfance John Felice qui a alors 15 ans, recrute le batteur David Robinson (Talking Heads) et son cousin bassiste Rolfe Anderson. Richman a alors 20 ans quand il enregistre son premier album Modern Lovers produit par un jeune artiste pianiste, John Cale. Les Modern Lovers joueront trois ans avant de splitter et leur style post-punk sera repris notamment par les Sex Pistols sur une face A d'un enregistrement de 1976 avec le titre de Jonathan Richman Roadrunner. Ce titre écrit en hommage au Sister Ray de Lou Reed a été composé par Richman alors agé de 18 ans dans l'avion qui le mène de Boston à New-York.


 

Après les deux albums, Modern Lovers et Jonathan Richman and the Modern Lovers enregistrés en 1976, le dernier album du groupe Rock and Roll with the Modern Lovers de 1977 avec le titre Icecream Man co-écrit avec Tom Waits connaitra un beau succès principalement en Europe. En 1979 Jonathan s'offre une année sabbatique puis part pour la Californie où il commence son travail en solo en signant Jonathan Sings! en 1983 puis Rockin' & Romance en 1985 qui évoque ses deux passions, la musique et sa femme. Les Modern Lovers se retrouvent de 1986 à 1989 et Jonathan continue de composer avec son humour, sa verve, son style franc et sarcastique dans une veine pop folk en présentant l'excellent Country Music en 1990. Depuis toujours, l'artiste écrit des textes drôles et poétiques évoquant le voyage et l'amour, la musique et la peinture, avec des métaphores psychédéliques qui sont devenues depuis sa griffe et sa singularité comme dans les titres Astral Plane, Pablo Picasso, Girlfriend, Abominable Snowman in the Market, Here Come the Martian Martians, Vincent van Gogh, Salvador Dali, I was dancing in a Lesbian Bar, I'm a little Dinosaur


Cet amoureux d'art aime voyager et évoquer la peinture dans ses chansons, les villes et les pays qui le touchent comme New- York, Paris, Amsterdam, Barcelone, chante en espagnol, en italien et en français : les étoiles, on a du soleil, Cosi veloce, et ceci au travers de tous ses albums, Jonathan Richman de 1989, évidemment le Jonathan Goes Country de 1990, Having a Party with Jonathan Richman de 1991, I, Jonathan de 1992, Jonathan, Te Vas a Emocionar! de 1994, You Must Ask the Heart de 1995, Surrender to Jonathan de 1996, I'm So Confused de 1998, Her Mystery Not of High Heels and Eye Shadow de 2001, Not So Much to Be Loved as to Love de 2004 où il parle de son amour pour sa deuxième épouse qui prête sa voix dans les choeurs du disque, Revolution Summer de 2007, Because Her Beauty Is Raw and Wild de 2008, et le dernier de 2010 O Moon, Queen of Night on Earth.


  

Jonathan Richman est un des auteurs-compositeurs d'indie pop, figure du post punk à ses débuts, qui marque le 21ème siècle avec ses mélodies, son sourire et son âme d'enfant. Cette naiveté est admirée par nombre d'autres musiciens et groupes qui le reprennent comme les Lucksmiths, Rose Melberg, Echo and the Bunnymen, Hefner, BMX Bandits, David Bowie qui reprend Pablo Picasso sur Reality, les Sex Pistols, John Cale, Dean Wareham de Galaxie 500, Art Brut, Frank Black, Weezer etc. Tout comme eux, Jonathan Richman chérit sa passion d'enfant pour le rock et participera à des compilations hommages des Kinks ou encore Colours are brighter aux côtés de Belle & Sebastian, Franz Ferdinand, Snow Patrol etc. Fan absolu des Velvet il reprend aussi Tom Waits, Sam Cooke, Chuck Berry et sera avec son autre casquette, le producteur du dernier album de Vic Chesnut en 2009 avec qui il était ami et a partagé la scène plusieurs fois. 
L'univers de Jonathan Richman est coloré, sa joie de vivre s'entend dans le rythme porté par ses pincements de cordes mais aussi par son chant, habité et lumineux. Son phrasé, sa voix mélodieuse ornent sa manière cocasse de jouer les notes en faisant voltiger et danser sa sratocaster comme personne d'autre. Richman a composé des chansons qui aujourd'hui sont considérées comme des chefs-d'oeuvre et gravent la pierre pop d'une belle signature. Jonathan Richman fait partie des artistes qui doivent être les plus touchés de la disparition de Lou Reed avec David Bowie, John Cale, Laurie Anderson, Bob Dylan et est celui qui en signant Roadrunner, Down in Bermuda, ou bien le titre Velvet Underground issu de I, Jonathan Richman de 1992 également paru sur la compilation Tribute to the Velvet Underground de 2010, devient le fils spirituel légitime depuis 30 ans des Velvets quand il entonne : "They were wild like the USA, A mystery band in a New York way Rock and roll, but not like the rest, And to me, America at it's best. How in the world were they making that sound? Velvet Underground."
JonathanRichman