Translate

samedi 19 octobre 2013

Army Navy

Trio de Los Angeles, Army Navy offre des mélopées pop depuis 2008 avec la sortie de leur album éponyme qui très vite est diffusé sur les radios, largement suivi par les médias grâce au titre Silvery Sleds qui apparait sur la bande originale de Nick & Norah's Infinite Playlist, comédie dont la bande son propose We Are Scientists, Devendra Banhart, Bishop Allen, Vampire Weekend etc. Le EP Stay In qui sort pour l’hiver 2011, idéal pour passer Noel au coin du feu annonce pour la même année le génial album The Last Place, dont le titre The Long Goodbye apparait lui aussi sur la bande originale du film Beastly. Army Navy signe des compositions pop qui balaient divers styles du genre, twee, sunshine, dream et garage avec une inspiration fulgurante. 


Justin Kennedy, Louie Schultz, Douglas Randall qui intronisent depuis peu Grant Lovelace assurent un jeu diaboliquement bon sur The Last Place qui contient 11 titres fulgurants, efficaces et sans fausses notes, 11 pépites dansantes de style alternatif affiné et malin avec des guitares et une basse scintillantes sur A Circus et Feathered. La basse devient cold wave et désinvolte à la fois sur Hunter où le chant amoureux est langoureux, passionné enveloppe l’attention comme sur I think it’s Gonna Happen où la chasse romantique se poursuit. Les paroles écrites et chantées par Justin Kennedy sont en osmose avec les mélodies, joyeuses et mélancoliques comme sur Wonderland to Waterloo où il évoque une séparation avec des arrangements pop riches et rythmés. Army Navy revient cette année avec le single Pinkle qui promet un troisième album à venir détonnant et sillonne les scènes de l’ouest américain en Novembre au côté de Someone Still Loves You Boris Yeltsin. En attendant cette production et peut-être une venue en Europe, les titres d’Army Navy en guise de bouquet de notes pop sont à découvrir absolument.
ArmyNavy