Translate

samedi 28 septembre 2013

Sweet Baboo

Sweet Baboo c’est un des bijoux du Pays de Galles, des pépites pop signées de la main de Stephen Black depuis 2003. Le cortex de l’artiste ne lésine pas et en sort des albums d’une musicalité pop fabuleuse. L’album The Mighty Baboo de 2008 fait suite à trois perles grandioses, l’EP C'mon Let's Permoose de 2004 et les singles Mountain et C'mon Beef respectivement de 2006 et 2007; Depuis, deux albums sont sortis Hello Wave en 2009 et I'm a Dancer / Songs about Sleeping en 2011 qui lui vaut d’être nominé aux Welsh Music Prize. En 2013, le maestro nous offre Ships, avec lequel le gallois démontre brillamment qu’il a le vent en poupe et mérite son succès grandissant. 



If i died ouvre le bal avec des cuivres, la voix puissante et tendre dans les notes chantées dignes des montagnes russes, la batterie et les claviers tournoient avec gaillardise. Le tempo ne désemplit pas sur The Morse Code For Love Is Beep Beep, Beep Beep, The Binary Code Is One One, offensif et dansant, drôle et ennivrant pour évoquer le sujet de l’amour. La solidité des instrumentations et l’élégante basse nous enveloppent sur Let's Go Swimming Wild, langoureuse invitation à plonger dans l’univers sensuel de Sweet Baboo.


  

Le titre C'mon Let's Mosh! incite réellement à danser et le chant aux accents délicieux gallois est virevoltant comme sur Twelve Carrots of Love qui suit et dont l’humour séduit et convainc. Les orchestrations pop symphoniques et psychédéliques sont d’une absolue beauté et les textes descriptifs proches du ton de Jonathan Richman sont poétiques, habillés d’un esprit cocasse fort touchant. Le titre Chubby Cheeks est tout aussi désopilant et émouvant. 8 Bit Monsters qui suit donne l’impression de mots naifs, enfantins, signés d’une pop premier degré qui en devient arrogante et provocante. Le psychédélisme dans les thèmes comme sur You are a Wave dont le titre rappelle le nom de l’album montre que malgré les apparences, le second degré est bien là, que Sweet Baboo maitrise la métaphore, ornée d’instruments éblouissants comme sur The Sea Life Is The Life For Me (Mermaid Cutie) où l’on comprend in fine que l’artiste produit et arrange les albums de Euro Childs et de Gruff Rhuys. Build You A Butterfly continue l’épopée rythmique avec des cuivres en symbiose avec les guitares guillerettes et la batterie joyeuse pour conclure sur le génial Cate's Song où la distorsion dans la voix délivre une belle intimité et une certaine pudeur dans sa déclaration d’amour. L’album Ships est signé par le label Moshi Moshi en 2013 qui propose déjà un prochain EP Motorhome Songs avec un lien pour écouter le single depuis deux jours et qui parle de la jolie escapade de Stephen Black et sa douce sur la route allant de Cardiff à la plage de Bamburgh Castle. Un régal que tous les amateurs d’indie-pop apprécieront à sa juste valeur. SweetBaboo