Translate

mardi 17 septembre 2013

Station to Station

C’est l’histoire d’un train, écrite de la main de Doug Aitken, artiste diplômé des beaux-arts, spécialiste du design et illustrateur qui vit en Californie et à New-York. Il travaille pour le cinéma, concocte des vidéos pour des musiciens, expose ses sculptures et ses photographies dans des galleries de renom, comme le Museum of Modern Art ou encore Pompidou à Paris et remporte nombre de prix comme la Biennale de Venise. Cet Andy Wahrol des temps modernes propose une idée artisitique originale depuis quelques jours en faisant voyager l’art à bord d’un train qui part de la côte Atlantique en direction du Pacifique et nomme son projet Station to Station. Le train qui s’arrête dans 9 stations est parti il y a 10 jours de New-York, est passé à Pittsburg, Chicago, Twin Cities, KC et sera demain à Santa Fé, puis Winslow, Barstow, Los Angeles et Oakland/San Francisco. A chaque station, des artistes sont invités à venir partager leur amour de l’underground, via la vidéo, littérature, musique, photographie ou bien en aborder un autre comme au passage de la locomotive à Pittsburg quand Thurston Moore (Sonic Youth) a lu du William S. Burroughs ou encore quand Jennifer Baron a présenté son projet The Garment District en jouant avec son mari au sein du Mattress Factory museum of contemporary art.
ThurstonMoorePiggledyPop 


   
Passionné par les nouvelles technologies, Doug Aitken adopte un train du 19ème siècle pour l’orner de lampes Led qui réagissent en fonction de la vitesse ce qui habille cette belle épopée sur rail en lui donnant un profil lumineux supplémentaire. Ce «nomadic happening» convie les groupes : Cat Power, Ariel Pink, Beck, Lia Ices, Nite Jewel, Jackson Browne, No Age, Cold Cave, John Moloney, Charlotte Gainsbourg et énormément d’autres, les peintres, sculpteurs, dessinateurs Kenneth Anger, Ernesto Neto, Carsten Höller, Liz Glynn, Urs Fischer etc. Des films évoquant l’architecture, l’industrie locale, les musiciens comme Patti Smith sont également projetés et le tout est enrichi de cuisiniers et restaurateurs qui viennent proposer leurs spécialités comme par exemple l’omelette au cactus, du riz au jasmin ou des beignets faits à bord par des chefs comme Alice Waters. Tous les artistes s’investissent avec coeur dans ce projet monumental de Doug Aitken et jouent le jeu entièrement pour certains qui restent à bord du train jusqu’à l’arrivée le 30 septembre. L’événement financé par le Moma de New-York et la marque Levi’s prend de l’ampleur en ce moment aux Etats-Unis. Station to Station qui est aussi un album de David Bowie, fend la bise sur les rails américains et Doug Aitken marque par sa personnalité et son talent d’une pierre blanche le monde artistique underground. StationToStation