Translate

samedi 21 septembre 2013

Mazes

Le psychédélisme et la power pop de Ladybug Transistor, Dressy Bessy, Of Montreal, Apples in Stereo, Essex Green, Jens Lekman, Elf Power, toutes ces références et puissances mélodiques se retrouvent dans les disques des américains de Chicago, Mazes. Tandis que le compositeur et chanteur Edward Anderson et son amie Caroline Donovan sont au sein du groupe 1900s depuis 2004, ils créent le projet parallèle Mazes en 2009 avec le musicien et écrivain Charles D'Autremont. Cette même année, les harmonies sucrées et arrangées avec des cuivres, des orgues dignes des Kinks font déjà danser sur les 11 titres de l’opus éponyme. Parfois lo-fi, twee, power pop, les orchestrations, très alternatives, valsent entre le rock, la pop, l’acoustique et le folk. Le style mystérieux et romantique est mis en évidence dans les textes qu’Edward Anderson écrit avec finesse. Il sait avec brio les mettre en musique et avec élégance les interpréter. Les choeurs sont joviaux, dansants, assortis d’instruments variés, mélodica, banjo, congas, basse, guitare électrique, piano et ensemble de cordes. Depuis le trio s’est étoffé et Mazes compte dans ses lignes le bassiste Tom Smith, le batteur Pat Cavanaugh et le guitariste Charlie Ransford. 
En 2010, Edward Anderson continue d’enregistrer librement tous les titres qui foisonnent dans sa besace et Mazes sort le EP Mazes Messes' (with My Imagination) avec sept morceaux complétement différents les uns des autres, des thèmes où le ton et la liberté d’expression sont moins romantiques mais drôles comme sur FUSA où Edward chante en français. Puis en 2012, Mazes signe un second album absolument pop et génialement solide, Mazes Blazes. La pop y est extravagante et énergique, le groupe expérimente un son organique et des bruitages ajoutés aux mélodies toujours belles, efficaces, ritournelles obsédantes et cousues d’or. La voix d’Anderson ensorcelante et parfaite va comme un gant aux mots parfois sarcastiques, directs et aux thèmes psychédéliques qui partent dans tous les sens sur Lois & Clark & Lake ou sur Not Gonna Let My Imagination Bring Me Down. Les instrumentations fleuries de Mazes Blazes ornent d’une pop sophistiquée les 17 titres et Mazes armé de son maestro fort inspiré Edward Anderson accroche tendrement l’oreille pour ne plus la lacher.
Rendez-vous en juillet 2013 sur Piggledy Pop avec les 1900s là : 1900s