Translate

samedi 7 septembre 2013

Allah-Las


Pour ceux qui surfent sur le net ou surfent 'tout-court', il est facile de connaitre les Allah-Las. Groupe californien formé en 2008, au son rétro garage rock moulé de réverb, pop psychédélique avec l’âme des Shadows et de Dick Dale, les Allah-Las jouent avec brio et légitimité la musique qui naît en Californie dans les années 50. Dès leurs débuts, les quatres musiciens quittent le sable chaud pour les studios d’enregistrement et rencontrent immédiatement un succès auprès du public et de la presse. Le guitariste et chanteur Miles Michaud, le deuxième guitariste Pedrum Siadatian, le bassiste Spencer Dunham et le batteur Matthew Correia signent le premier EP en 2011, Catamaran qui de manière old-school sort en vinyle. Produit par Nick Waterhouse, autre figure pop garage et rock surf du continent américain, l’artiste apporte sa plume soul au projet Allah-Las. La belle collaboration prend forme sous deux EP et un album éponyme pendant l’année 2012 avec des titres où Nick Waterhouse vient ajouter sa participation, comme sur Sacred Sands
Les mélodies au grain nostalgique nous emmènent dans le temps des harmonies chaudes et des échos tambourinants des Kinks. En attendant leurs prochaines productions, Allah-Las est le groupe actuel qui joue du côté vintage sixties en le revisitant avec de belles créations et inspirations, en parcourant l’Europe pour des concerts avec Jacco Gardner ou The Entrance Band. Allah-Las qui passait à Paris en mai dernier est à déguster à la paille comme un brin de soleil supplémentaire en cette fin d’été.