Translate

lundi 22 juillet 2013

Jon Brion

Né dans le New-Jersey en 1963, Jon Brion est aujourd’hui l’un des meilleurs auteurs-compositeurs, au sommet de l’art en tant qu’arrangeur et un producteur intuitif, talentueux, qui est généreux et passionné. La musique est présente dans sa vie dès le berceau, parents musiciens, son père dirige l’orchestre de Yale, sa mère est chanteuse de jazz et frère et soeur, respectivement chef d’orchestre et violoniste. Très tôt multi-instrumentiste, Jon Brion alors âgé de 17 ans décide de quitter l’école. Il fait partie début années 80 du groupe The Excerpts, puis installé à New-Haven, il forme The Bats avec Bill Murphy, signant l’album How Pop Can You Get? en 1982. En 1987, il s’envole pour Boston où il rencontre les personnes avec qui il continuera les années suivantes à travailler comme Mike Denneen, qui a un label et un studio d’enregistrement, et Aimee Mann alors jeune guitariste, chanteuse dans le groupe Til Tuesday




Instinctif, vivant sa passion au coeur des studios, cet artisan de la musique à l’oreille absolue, apporte son savoir faire et son inspiration à d’autres groupes en arrangeant et produisant le deuxième album Spilt Milk des californiens Jellyfish en 1993, en jouant de la guitare sur les titres des Wallflowers, groupe de Jakob Dylan (fils de Bob). Il montera le groupe The Grays avec le guitariste des Jellyfish, Jason Falkner auteur-compositeur également qui travaille avec Eric Matthews et joue, écrit, produit les albums One Mississippi et Lapalco de Brendan Benson ainsi que l’album Is and Always Was de Daniel Johnston
Brion joue plusieurs instruments en 1996 sur l’album Omnipop de Sam Phillips, aide Michael Penn (génial musicien, frère de Sean et mari d’Aimee Mann) à l’écriture de la BO de Hard Eight puis assure en solo les BO des films de Paul Thomas Anderson, Boogie Night en 1997, puis Magnolia en 1999, bande originale nominée aux Grammy Awards. (P.T Anderson, réalisera plus tard There Will Be Blood qui sera en 2008 nominé 8 fois aux Oscars et offrira à Daniel Day-Lewis l’oscar du meilleur acteur, tout comme The Master, nominé et oscarisé en 2013). 




Le travail de composition de musiques de film n’attire pas Jon Brion au prime abord, mais le piquera in fine et le mènera à signer celle du magistral long métrage du français Michel Gondry en 2004, Eternal Sunshine of the Spotless Mind et sur laquelle Beck au chant et Brion à la musique s’offrent la reprise de Everybody's Got to Learn Sometime. Tout compte fait, il signe comme un prince quinze bandes originales dont les dernières ParaNorman (où Brion rajoute un titre de Donovan et un des White Stripes), This is Forty en 2012 et The Blue Umbrella en 2013 sont stupéfiantes tant les mélodies sont abouties et belles.




Jon Brion en solo offre un magnifique disque en 2001 et Meaningless comprend des pépites intemporelles, magnifiques, comme Trouble qui est surement une des plus belles chansons écrites depuis des lustres. Brion y assure tous les instruments, biensûr la composition, arrangements, production et invite Aimee Mann à co-écrire les paroles de I Believe She's Lying et Grant Lee Phillips alias Grant Lee Buffalo, le texte de Walking Through Walls. Certains critiques osent comparer Jon Brion à Brian Wilson, aux Beatles et il coopère d’ailleurs à l’album de Sean Lennon en 2006, Friendly Fire. Le fils de John Lennon dit dans une interview au sujet de Jon Brion : « how I would imagine it’s like to work with Prince. It’s like having a weird alien prodigy in your room». Les collaborations sont multiples, les productions brillantes et on compte parmi elles donc Aimee Mann, Sean Lennon, Jakob Dylan, Eels, Fiona Apple, Eleni Mandell, Robyn Hitchcock, The Polyphonic Spree, Jude Cole, Jimmie Dale Gilmore, David Byrne, Brian Stevens, Sam Phillips, Elliott Smith, Rufus Wainwright, Of Montreal, etc... 


La liste se complétera encore dans les années à venir et confirmera que Jon Brion est une star. Loin du clinquant dont il n’a guère besoin, authentique, ce qui le démarque est son humilité quand il se produit toutes les semaines dans le même bar-concert de Los Angeles en y invitant ses amis et le public à participer. Jon Brion est le maitre absolu depuis vingt ans, le chef d’orchestre et le compositeur pop de notre époque. La dernière vidéo est le show organisé par Jon Brion où il invite son ami Elliott Smith : 43 minutes d’émotion...intense évidemment pour Piggledy Pop.