Translate

dimanche 16 juin 2013

The Pastels

Groupe de pop comme seule la ville de Glasgow peut nous offrir, les Pastels dévoilent la palette de leurs talents dès 1983 en signant le single Songs for Children. A l’origine, c’est Stephen McRobbie alias Stephen Pastel, qui crée le groupe et plus tard, fort de l’esprit communautaire pop écossais, lance le label 53rd and 3rd qui comptera parmi ses éléments imminents, Jesus & Mary Chain, Shop Assistants, BMX Bandits et les Vaselines. A ses côtés, les Pastels se forme avec le guitariste Brian Taylor alias Brian Superstar et le batteur Chris Gordon; Gordon quittera le projet pour être remplacé par Bernice Simpson et le groupe se complète avant 1987 du bassiste Martin Hayward, de la chanteuse Annabel Wright quand l’opus Up for a Bit With The Pastels sort. Mélange de synth-pop, wave et punk les débuts sont marquants et les médias s'arrachent les Pastels qui signent Sittin' Pretty en 1989. 



Désormais, la pop agrémentée de trompettes, de violon et de flûte sur la formation initiale de guitare, basse, claviers et batterie fait son apparition avec des textes de Stephen subtils et sublimes. En 1990, le line-up change et entre Katrina Mitchell, au chant et à la batterie. Sittin’ Pretty sera l’album de l’amitié avec la dernière apparition de Hayward et Superstar avec en bonus la collaboration des amis de Stephen, Eugene Kelly des Vaselines et David Keegan des Shop Assistants où chantaient Annabel Wright auparavant. La famille musicale s’étoffe autour de Mobile Safari en 1995 avec la présence des Teenage Fanclub, David Keegan toujours de l’aventure et Dean Wareham . DeanWarehamPiggledyPop

   
Les mélodies qui ornent ces trois premiers albums sont belles, rondes et sucrées comme cerises qui tombent juteuses de l'arbre comme en 1997 avec Illumination sur lequel jouent le pianiste et composeur Bill Wells ( qui travaille en studio avec Belle & Sebastian), Jonathan Kilgour et Isobel Campbell. Depuis dix ans, les Pastels qui composent des mélopées noisy et pop touchent et influencent nombre d’artistes comme Nirvana, Jarvis Cocker et les Sonic Youth. Après le mini album The Last Great Wilderness, sort en 2009 Two Sunsets, travail collectif avec les japonais de Tenniscoasts, Katrina qui écrit la moitié des morceaux, sa soeur Allison Mitchell à la trompette, les Teenage Fanclub, Bill Wells, BMX Bandits aussi compositeur des Snow Patrol . Les 12 titres de l’album sont splendides de mélodies et d’arrangements somptueux avec en bonus une reprise de The Jesus and Mary Chain About You.

2013 est l’année des Pastels qui reviennent avec Slow Summits encore un album au top du classement Piggledy pop pour l’année. Stephen et Katrina brillent de mille feux par le chant, l’écriture fine et inspirée, les arrangements pop sixties pointus des guitaristes John Hogarty, les airs de trompette d’Allison toujours aussi tambourinant, les handclaps, les claviers et le cor joué par Chris Kimber. Les participations sont colorées avec Craig Armstrong, compositeur écossais qui signe les BO de Romeo et Juliette, Moulin Rouge, et arrangeur de Massive Attack, Madonna, U2 etc, Jane Atkins et Alison Lawrance au violoncelle, Norman Blake et Gerard Love des Teenage, l’ingénieur Bale Cook, le flûtiste Tom Crossley, le batteur Ronald Lippok et le multi-instrumentiste John McEntire du groupe The sea and cake, de Stereolab et Paul Savage des Delgados, ingénieur de Mogwai, Franz Ferdinand, Wake the president, Aidan Moffat et Stevie Jackson. Slow Summits est une pépite pop supplémentaire à l'actif des Pastels, faite pour l’été mais tout autant intemporelle. ThePastels