Translate

vendredi 21 juin 2013

Tennis

Duo à la scène comme à la ville, Tennis sont Alaina Moore et Patrick Riley qui composent de la pop succulente et roucoulent à Denver. Rencontrés sur les bancs de la faculté de philo, tous les deux musiciens, ils ne tardent pas à signer leur premier album Cape Dory en 2011. Dans la veine pop surf, les titres des tourtereaux sont efficaces, accrocheurs et séduisent dès leur sortie. Les guitares vombrissent sur la voix de Alaina et les 10 titres dont certains apparaissent sur les singles de 2010 à 2011 comme Baltimore, South Carolina, odes à leur Amérique natale. Les chansons Pigeon, Take me somewhere et cerise sur le gateau Marathon, sont de réelles pépites pop avec des airs qui galopent et des riffs de guitares convaincants.



Produit par Patrick Carney des Black Keys, le second album Young&Old parait en 2012 toujours aussi romantique et pop, les jeux de voix typés années 50 de Alaina sur les riffs de guitare surf joués par Patrick sont encore plus recherchés et aboutis. Les Tennis ont chopé la balle au rebond un an après l’opus et c’est joliment bien joué car là aussi les 10 titres de Young&Old sont stupéfiants de mélodies et d’instrumentation brillante. Le tempo dansant est assuré par James Barone à la batterie qui fait désormais partie des Tennis
Comme tous les ans, les types télévores sortent les raquettes sur les courts pendant Roland Garros, leur panty noirs moulants sur leurs vtt pendant le Tour de France et cette année, suivant la position des Daft Punk dans les charts, dorment avec leurs casques de scooter. Tennis qui est dans une phase de création pour un prochain album peut-être écouté tout au long de l’année et ce swinguant duo du Colorado nous inspirera constamment l’envie de taquiner la balle jaune. Cape Dory et Young&Old sont superbement rebondissants, chaudement recommandés pour l’été par Piggledy Pop. TennisBandcamp