Translate

mardi 25 juin 2013

Salako

Londres voit naître en 1995 un label indépendant du nom de Jeepster qui basera sa notoriété sur ses signatures avec Belle & Sebastian et leur fabuleux opus If you’re Feeling Sinister ou encore Snow Patrol et leur magique Songs for Polarbears . Un jeune groupe , Salako, se produit la même année dans les bars de Londres et sera intronisé dès 1998 chez Jeepster avec Re-Inventing Punctuation. Le label sous le charme et pourtant pas encore fortuné ne lésine pas sur les moyens en leur offrant un studio d’enregistrement à domicile. Salako, les guitaristes David Langdale et James Waudby également chanteur, le bassiste Stu et le batteur Luke Barwell, chez lequel le groupe enregistre ses premières démos, sont plus efficaces en enregistrant à la maison. Après quelques prises peu fructueuses en studio, Jeepster décide de leur offrir le matériel pour faire les enregistrements chez Luke Barwell qui quitte sa batterie pour la basse, échangeant avec Stu qui passe aux claviers. Enregistré dans le New Yorkshire, le disque sera masteurisé à Abbey Road Studios. 




Tandis que le batteur Thomas Spencer les rejoint , les Salako gagnent une renommée immédiate et ne tardent pas à sortir l’album sophomore de 1999 Musicality. Disque magistral qui me semble nécessaire à une discographie de bon ton, Musicality compte parmis ses participants, le flûtiste John Taylor et le chœur de 200 chanteurs de la England's Sutton Methodist Church sur le titre Look Left, église où une partie des titres sera enregistrée. Comprenant du mellotron, de la trompette, du violoncelle et de la guimbarde, les titres sont portés par la voix de James Waudby, stylée psychédélique, velours et mod’s rayonnante de musicalité. Comme sur Re-Inventing Punctuation où les mélodies sont habillées de sons comme celui des balles de ping-pong, des abeilles, de bruits de vagues , de klaxons , il y a sur Musicality une multitudes d’ambiances ajoutées parce que les Salako ne s’en tiennent pas qu’à la maison et à l’église pour enregistrer mais ils vont aussi au bord de la mer, sur leurs lieux de travail, ou au supermarché. Idéaux pour la période estivale, les 17 titres de Musicality qui parlent d’oiseaux, de campagne, de plages, offrent un univers champêtre pop psyché griffé du style des Boo Radleys, Blur ou Belle & Sebastian, par la fluidité des guitares acoustiques, la légèreté des cuivres, le tempo du cor et de la flûte dansants et élégants.

  

En 2002, le groupe se modifie avec le départ de Luke Barwell qui lance un projet solo du nom de Bitmap. Dès lors Salako qui perd un de ses membres initiaux n’a plus le cœur de continuer et même Jeepster ne suit plus. C’est pour cela qu’on reste sur notre fin en 2004 avec The Story Of Our Life So Far, dernier album de Salako au titre évocateur signé sur Tablature Records. L’album est excellent toujours autant peaufiné avec grâce et avec une orchestration intelligente sur la voix majestueuse de James Waudby. La BBC récompensera le groupe cette même année. De son côté, Luke Barwell alias Bitmap qui signe deux albums, sera lui aussi récompensé par le Sunday Times et NME notamment pour son disque extraordinaire de qualité pop Alpha Beta Gamma qui est comparé au travail de composition de Beach Boys et des Beatles. Combien même Salako fêtera bientôt ses 20 ans, la grandeur des mélodies et leurs arrangements font que les 3 albums sont à découvrir et à avoir absolument au top de sa pile de disques. Pour les acheter cela se passe ici : SalakoJeepster