Translate

mercredi 15 mai 2013

Golden Boots


Apparus en 2005 avec sous le bras un album alt-country , Bland Canyon Adventure, un opus en guise de pied à l’étrier, les Golden Boots créent un nouvel univers musical au cœur des plaines de l’Arizona, lovés dans un studio de Tucson. Signés chez Park the Van Records et Havalina Records pour la France, les deux auteurs-compositeurs aux bottes dorées, Dimitri Manos et Ryen Eggleston récidivent en 2007 avec Burning Brain. Ce second disque met la puce à l’oreille avec des titres magiques, en ajoutant du violoncelle sur des partitions country et un tempo alternatif digne des Kinks ou de Love.


Le duo enchaîne les productions, Deathbed Surprise sort en 2008 comprenant dix-sept titres profilés, honorant un western américain psychédélique quasi-inconnu où l’orgue Hammond serait roi dans les saloons. Ou alors on n’a rien vu venir et les Navajos se faisaient déjà des fiesta sous les tipis du grand canyon en mettant des cactus hallucinogènes dans leurs calumets?
Le 29 janvier 2009, les Golden Boots offrent leur quatrième bébé, The Winter of our Discotheque. L’album est diaboliquement bon. A l’écoute des accords parfaits, d’une rythmique enivrante, des refrains-couplets surprenants, on opine du chef, on tape du pied, on bouge même les orteils dans les souliers.

Les bottes sont à la mode semble-t-il, comme l’année dernière, et l’année d’avant, pour faire original… nous n’allons pas tarder à re-harnacher nos chevaux où aller à la pêche aux moules à ce rythme! Les Golden Boots eux, ne manquent pas d’originalité. C’est d’ailleurs leur atout. Tucson est la mecque de la guitare, du rock-alt-country, où les studios d’enregistrement accueillent des figures du genre comme les Giant Sand, Calexico, Neko Case, Gary Olson qui y enregistre Kevin Ayers et maintenant ce génial groupe, vivement et hautement conseillé.
myspace.com/goldenboots
parkthevan.com/goldenboots/wood/