Translate

vendredi 8 mars 2013

Phantom Buffalo

J’ai les cartes signées de Phantom Buffalo qui trônent épinglées sur mes murs depuis hier et leur musique dans les oreilles grâce au label parisien Microcultures qui signe et distribue le disque Tadaloora de 2012 en offrant les dessins faits maison par le groupe de Portland. Stylées naives et minimalistes, les représentations de princes, reines, pâtres et ménestrels dont les traits humbles et les couleurs vives sont complétement en harmonie avec le genre musical et les paroles des américains. Les chansons griffées pop psychédéliques se rapprochent de la pop des Belle and Sebastian, Olivia Tremor Control, Essex Green, avec en bonus, une fraicheur rock et des textes à thèmes historiques, transportant dans les temps médiévaux où règne l’âme des Kinks. Les Phantom Buffalo qui sont Jonathan Balzano-Brookes, auteur compositeur, à la guitare et chant, Tim Burns auteur-compositeur et guitariste, Philip Willey à l'accordéon et clavier, le bassiste Sean Newton, le batteur Jacob Chamberlain, nous gratifient de leur sens mélodique depuis 1998 d'abord sous le nom The Ponys. Les guitares monumentales accompagnent le chant somptueux, la voix intraséquement romantique et charmante de Jonathan et on est illico saisi par l’envie de se dandiner à la cour du royaume de la pop, lieu-dit Tadaloora (que le groupe dessine en détails géographiques sur la carte offerte avec l’album). Flûtes traversières, trompettes mènent une cavalcade sur les guitares rutilantes et nous emmènent en grande pompe avec les nobles tambourins sur les routes à dos du Horse named Reginald. La guitare électrique et la batterie arrivent tambour battant dans les oreilles qui sont loin d’être coupées en quatre par les épées du Oldest Man, du Wedding Day Massacre ou du Journey to the Castle of the Racing Wind. La bannière pop alternative est hissée de magnifique manière sur Sea Lion Saves Librarian et Frost Throat qui balancent des rythmes cuivrés et traditionnels, emmenée par le chant narratif fantastique de Jonathan Balzano-Brookes . Tadaloora, après Shishimumu opus de 2005, Take to the Trees de 2008 et Cement Postcard With Owl Colours de 2010, est puissant d’arrangements originaux, d’inspiration, d'onirisme, offre brillamment l’univers unique et savamment psychédélique de Phantom Buffalo. Album époustouflant à se procurer absolument chez Microcultures là : microcultures PhantomBuffaloBandcamp