Translate

dimanche 24 février 2013

Catch Bees

Narratives from a Factory Town sorti en février 2013 est un ep mélodique, champêtre sans abondance d’instruments qui parsemant les titres sans se superposer, se suivent élégamment, se marient et s’allient avec finesse. La guitare acoustique joue les arpèges avec une classe infinie puis c’est au tour des tambourins, des choeurs, de l’amplitude et de l’écho de la guitare électrique, l’intrusion espiègle du glockenspiel et un chant chaleureux, intime. Ce doux dosage offre aussi des échappées de cordes avec des violons et violoncelles délicats qui viennent nourrir des mélodies savoureuses, des balades inspirées et terriblement bien mises en valeur par les arrangements et les textes signés par l’auteur-compositeur interprète Philip Waggoner. Seul la chanson bonus Sing, Run, Feel, interprétée et arrangée par Philip et Becky Waggoner est signée Tony Guerrie. Philip et Becky Waggoner forment les Catch Bees mais s’appelaient auparavant The Sunshine House avec une première production éponyme en 2011. C’est avec l’opus de 13 titres Newman's Open Choir de 2012 que Catch Bees vient officiellement butiner nos oreilles. Le couple de Fort Collins, Colorado, s’entoure d’amis comme Becky Raab, Brent Cowles et Denison Witmer qui apportent leur contribution. L’ensemble des chansons est joué à la guitare, interprété et composé par Philip Waggoner qui propose une touche chamber pop ou pop orchestrale à ses morceaux sachant tel un maestro du genre, construire des mélodies avec beaucoup de brio. Je suis avec attention Catch Bees depuis un an et constate la griffe Waggoner, inspirée et originale, qui montre un auteur stylé et talentueux au fil des disques. Magnifique ! CatchBees