Translate

dimanche 27 janvier 2013

Mehdi Zannad / Fugu

Medhi Zannad se fait connaitre sous le nom de Fugu dès 2000 avec son opus Fugu 1 année où je découvre l’artiste auteur-compositeur français sur une compilation parue en 1998 nommée La piste aux étoiles, sur laquelle figure Orwell, groupe avec qui Fugu travaille en studio à plusieurs reprises.  OrwellPiggledyPop

 

En 2005, Fugu sort son deuxième disque, As Found, pépite power-pop des plus délicieuses. Pour l’enregistrement de l’album, Medhi s’allie à Tahiti 80 avec Xavier Boyer aux manettes et percussions, Pedro Resende à la basse sur Here Today, Mederic Gontier à la guitare sur Blackwall et Sylvain Marchand au clavier, percussions sur She’s Coming Over. Medhi chante, joue guitares et claviers, assure le handclaps et avec lui il y a aussi Simon Johns à la basse et Rémy Galichet le meilleur tromboniste en France. As Found est une bombe harmonieuse qui démontre le talent de composition de Medhi Zannad qui en bonus, offre un grain de voix si voluptueux et sucré que même son chant est intraséquement pop. Ses paroles en anglais et sont accent excellent font de lui un interprète français aux facettes in fine internationales. Les arrangements de guitares bondissantes, claviers psychédéliques et les harmonies dans les choeurs sont dansants, frais et accrocheurs. Les rythmiques visceralement pop accroissent et évoluent au fil de l’écoute où les sonorités dynamiques et mélodiques arrosent de plus en plus les titres. Dès le morceau Straight from the Heart, les titres vont crescendo vers une apothéose de sons, absorbants et magnifiques. Sur As Found, le piano, les flûtes, raniment l’âme des Kinks et des Beatles qui flotte élégamment sur l’ensemble, comme celle des Pale Fountains dans les cuivres et celle des Beach Boys dans les synthés.
2007, Fugu qui se dessine un chemin certain dans le milieu indé et désormais devenu une référence en matière de power-pop change son fusil d’épaule en s’alliant à Serge Bozon et signant la BO de son film La France. L’acteur et réalisateur Serge Bozon est un fin connaisseur de la culture mods et de la musique des sixties. Tous les deux se retrouvent pour travailler sur le dernier album de Mehdi signé cette fois de son nom Mehdi Zannad. Ayant composé les musiques, Mehdi invite son ami Serge à se coller aux paroles et le résultat est splendide. L’album Fugue de 2011 est un savoureux mélange de compositions power-pop et de l’écrit griffé esprit mods qui donne un aspect original quant aux productions passées de Fugu, un profil franc, direct dans les textes absolument réussi. Le style particulier de Bozon se rapproche indirectement des mélopées des années 60, utilisant des mots simples, parlant essentiellement d’amour, tout en étant intemporels et sachant toucher et interpeller chacun de nous. Le résultat est irrésistible. Pourtant aussi incroyable que cela est, Fugue ne passe pas sur les radios françaises type France Inter (ça mérite le tirage d’oreilles, les radios françaises marchent vraiment sur la tête...) Fugue est une collection de titres pop lumineux, ornés d’orchestrations de cuivres et de cordes, des guitares rutilantes sur Oh Sarah et sur Le tableau, des claviers revigorants sur L’aéroport, des mélodies solides et abouties comme le maestro Mehdi Zannad sait si bien les édifier. Chaleureusement conseillé par Piggledy Pop. MehdiZannad