Translate

jeudi 1 novembre 2012

Careful

Derrière le nom Careful c’est Eric Lindley qui est aux manettes. Ce new-yorkais de 30 ans est un auteur-compositeur qui parsème des notes magiques et un timbre de voix confidentiel sur ses disques qui nous emmènent au jardin mélodique des hespérides. Ecrivain et poéte, ses paroles extrêmement imagées et métaphoriques nourrissent des textes intimes et délicats. Careful apparait en 2006 avec l’opus Nightcat qui rappelle l’univers pop folk de Elliott Smith ou de Mark Kozelek, le New-york Times le rapproche de Lou Barlow et de Sebadoh. Originaire de la côte ouest où il étudie les sciences et la musique, le multi-instrumentiste Eric Lindley déménage à Manhattan en 2008 et y enregistre l’album Oh Light qui est suivi en aout 2012 de Because I Am Always Talking
Ce troisième volet qu’il enrichit d’arrangements électroniques et d’harmonies acoustiques avec des cordes, du vibraphone, de la trompette, il le peaufine et le compose en Californie dans la maison de son enfance. Révélant un talent inoui pour la production, ses textes parfois mystérieux et noirs peignent des situations personnelles ou des histoires qu’il conte comme il le fait dans ses essais. Careful, héritier de Nick Drake, met sa voix chaleureuse et intime au service de la prose, sait ajuster sa musique pour rendre l’ensemble encore plus émotionnel, secret et joliment mystique. Careful