Translate

lundi 5 novembre 2012

Ben Sollee

Ben Sollee est un cowboy du Kentucky qui a troqué le banjo pour son violoncelle qu’il manie avec dextérité depuis l’école primaire comme Billy the Kid, as de la gâchette dès 12 ans. Avec une trame traditionnelle, Ben Sollee élabore ses chansons en mixant les instruments, mandoline, banjo, guitares et ambiances folklores à ses compositions ornées de violoncelle et contrebasse tantôt expérimentales, tantôt pop contemporaines. En 2008 après la sortie de l’ep If You’re Gonna Lead My Country, il présente aussi son premier album Learning to Bend qui arrive telle une comète. Ben Sollee aborde cette première production avec une fraicheur et une franchise désarmantes. Ayant grandi dans une maison avec grand-parents mandolinistes et violonistes, des parents qui écoutaient Sam Cooke et Otis Redding, le jeune homme a dans la voix de la soul et du blues et dans sa manière d’arranger ses morceaux, une rafale d’idées originales. 
En 2009, il part sur les routes avec le groupe de Brooklyn, Paper Raincoats et revient en 2010 avec son deuxième magnifique disque Dear Companion. Pour cet album, il invite plusieurs musiciens du Kentucky à participer, Daniel Martin Moore et Vandaveer aux violoncelles, Jim James de My Morning Jacket au violon, Jordon Ellis son batteur, Steve Forbet à la basse, et toute une myriade d’amis violoncellistes présents également sur Inclusions, troisième album qui suit en mai 2011. Le 25 septembre 2012, Ben Sollee annonce la sortie du nouveau bijou Half Made Man et la tournée énorme qui suit sur le territoire américain puis en Europe avec Carl Broemel aux guitares, acoustique et électrique, Jeremy Kittel au violon et viole, Alana Rocklin à la basse, Jordan Ellis à la batterie et son amie Abigail Washburn au chant (déjà présente sur les autres albums). 


Ses textes délicats comprennent des références littéraires mais sont aussi réalistes, évoquent la nature qu’il connait bien, les montagnes et les paysages majestueux de sa région et également le quotidien des gens dont il veut être proche et qu’il croise quand laissant le van pour partir sur les routes, il décide d’assurer ses concerts en s’y rendant en bicyclette. Engagé politiquement, Ben Sollee joue lors de manifestations organisées par Oxfam ou autres soirées caritatives. OxfamPiggledyPop 
Comparant ses tournées à des marathons, il garde les pieds sur terre et avec son âme, sa sensibilité d’artiste, dégaine des chansons touchantes, marie le Western à des orchestrations modernes illustrant la société américaine actuelle. Ben Sollee nourri d’influences musicales sait mélanger les genres, folk, pop, gospel, rock, créant au violoncelle un style sans cesse en évolution dont les octaves pourraient bien résonner un moment dans le milieu indie-pop. BenSollee