Translate

dimanche 30 septembre 2012

Gruff Rhys

Gruff Rhys est la personnalité du groupe Super Furry Animals depuis 1996. Son aventure solo qui prend forme en 2005 avec l’album Yr Atal Genhedlaeth révèle un des plus grands talents gallois en matière de création de mélodies pop. Il dévoile un don pour l’écriture avec des textes poétiques, un talent inouï pour composer des airs alternatifs contemporains. Véritable tête pensante de la pop, il nourrit ses textes de références littéraires, historiques, orne ses chansons d’instruments divers, piano, orgue, guitares, trompettes, banjo et placés de façon éclectique, ils lui dessine un profil de troubadour psychédélique. 


Yr Atal Genhedlaeth et ses textes uniquement en gallois qui parlent d’amour et de la génération «contraception» est suivi en 2008 par Candylion, album classé au panthéon des disques Piggledy Pop. Les paroles en anglais truculentes, ravissantes, sont mises en valeur par une instrumentation originale et élégante. Violons, flûte, trompettes, violoncelle, stylophone, tambourin, cloches, synthétiseurs, guitares se côtoient gaiment et fraichement. Un psychédélisme délicieux et pastoral accompagne une balade digne du far west pour une chanson de rupture sur Lonesome Words qui précède Cycle of violence, où le rythme des flûtes traversières galopes sur les arrangements de violons. Le jazzy mélancolique Painting People Blue est suivi par le grandiose Beacon in the DarknessGruff Rhys étincelle par son interprétation classe et touchante sur des guitares country. L’harmonica planant nous entraine en voyage dans The court of King Arthur et on finit par décoller avec le dernier titre de 14 minutes, Skylon, histoire pharaonique à bord d’un avion qui balance dans tous les sens du terme commençant par l’annonce: Candy Airlines welcomes you aboard the flight, F-U-N, To, Nirvana.


En 2011, Gruff Rhys jamais déséché, toujours inspiré, offre le génialissime Hotel Shampoo. Fini le mal de coeur et la rupture sentimentale, l’artiste de nouveau en selle, signe un album aérien, lumineux et mordant. Alternant les mélodies pop, toutes aussi parfaites, les violons et les trompettes, les textes d’une beauté lyrique riches de métaphores, Gruff Rhys s’impose avec ce troisième bijou comme un des meilleurs auteurs-compositeurs pop de cette décennie. Partageant un duo somptueux sur Space Dust #2 avec la chanteuse d’El Perro Del Mar, l’équipe qui travaille à ses côtés est toute aussi splendide : Sean O’Hagan des High Lamas qui est aux arrangements de cordes et Miles Kane à la guitare. Il y a aussi des pointures comme David Ralicke, saxo, trombone, cor, trompette qui joue avec Charlotte Gainsbourg, The Bird and The Bee, Ben Harper, Beck ou encore de la clarinette avec les Flight of the Conchords


Le premier titre de l’album Shark Ridden Waters offre un sample de Hal David et Burt Bacharach que le Gallois admire et l’ensemble des titres exquis d’Hotel Shampoo montre que Gruff Rhys par sa création et son inspiration devient à son tour un mentor et une référence. En livrant le morceau pop-psyché Christopher Columbus, Gruff Rhys passionné d'histoire, part en tournée depuis le mois d’Août sur le continent américain, jouant de Saint-louis à Philadelphie, respectant le tracé qu’a suivi l’explorateur gallois John Evans de 1792 à 1799 le long du Missouri, à la recherche d’une suspecte tribu d’indiens gallois. Gruff Rhys n’a décidément pas fini de surprendre et sa prochaine production est fort attendue. GruffRhys